Parcs naturels

La re-conquête des espaces

Pionniers du développement durable, les parcs préservent ou restaurent un équilibre entre une précieuse biodiversité et les activités humaines. Le parc d’Armorique, épine dorsale du Finistère, exprime la richesse du patrimoine. En valorisant des activités, le Parc de Brière a redynamisé les marais. Le parc marin d’Iroise, quant à lui, préserve ses trésors en faisant évoluer la pêche.

Photo 1 Parcs naturels Photo 2 Parcs naturels Photo 3 Parcs naturels Photo 4 Parcs naturels Photo 5 Parcs naturels

Au Parc d’Armorique, la nature se met en 4

2e Parc Naturel créé en France en 1969, le Parc d’Armorique est un concentré de paysages à haute teneur en émotions. Il couvre 4 territoires à forte personnalité : les îles de la mer d’Iroise (Ouessant, l’archipel de Molène et Sein), la presqu’île de Crozon, l’Aulne maritime et les Monts d’Arrée. A embrasser du regard depuis le Menez-Hom ! La presqu’île cisèle des roches dans les grottes marines de Morgat et les falaises du cap de la Chèvre. Une fleur, la crozonnaise, éparpille des touches bleues à la lisière de la lande. Du haut des crêtes arides, de superbes panoramas se dévoilent. La randonnée est sans doute le meilleur moyen de découvrir les secrets du Parc.

Le Parc de Brière, entre terre et eau

La Parc de Brière est né en 1970, à la faveur de l’incroyable richesse de ses prairies humides, buttes, roselières, canaux. Au cœur de la presqu’île de Guérande, ce joyau menacé de comblement a été irrigué par le renouvellement d’activités traditionnelles. Le retour des chalands (barques à fond plat), de la coupe des roseaux préserve le labyrinthe de canaux. Une chance pour les canards souchets, martins-pêcheurs, tadornes de Belon, anguilles ou brochets qui s’y donnent rendez-vous.

Le Parc d’Iroise, le premier parc marin

A la pointe du Finistère, le premier Parc naturel totalement marin s’étend entre Sein et Ouessant, jusqu’aux limites des eaux territoriales. D’une surface de 3 500 km2, il concerne le milieu marin, du fond de la mer jusqu’en haut de l’estran (zone découverte par la marée). Il affiche un palmarès long comme un congre : il abrite le plus grand champ d’algues d’Europe (plus de 300 espèces répertoriées), plus de 120 espèces de poissons, le 1/4 de la population française de mammifères marins (colonies de dauphins et de phoques)…

Le Parc du golfe du Morbihan, entre nature et culture

En 2014, le golfe du Morbihan est devenu le 50e Parc naturel régional de France. Quoi de plus normal pour cette petite mer dont l'Homme apprécie les beautés naturelles depuis la Préhistoire ? Le cairn de l'île de Gavrinis, le château de Suscinio sur la presqu'île de Rhuys et les nombreux parcs à huîtres révèlent une belle harmonie entre culture et nature. Découvrez le véritable patchwork de paysages que compose ce nouveau parc : la ria d'Auray, les 42 îles disséminées dans le golfe, les marais salants de Séné survolés par des canards et échassiers migrateurs, et bien sûr les plages...

Le saviez-vous ? 

Bientôt la côte d'Emeraude ?

Après le Golfe du Morbihan, la Côte d’Emeraude devrait intégrer la famille des parcs naturels. Une reconnaissance pour ces territoires hors du commun.

Liens utiles

fans de Bretagne

Amoureux de la Bretagne, venez partager vos plus belles expériences bretonnes.

www.fansdebretagne.com

Newsletter

Restez connecté à la Bretagne en vous abonnant à la newsletter