Réserves

Des écrins pour des joyaux naturels

La Bretagne est la 1re région de France pour le nombre d’espaces protégés. Aux réserves naturelles, à une cinquantaine de sites Natura 2000, essentiellement littoraux, s’ajoutent plus de 320 sites classés, de moindre taille. Ce foisonnement de territoires recèle des endroits de renommée mondiale comme la baie du Mont Saint-Michel, la pointe du Raz ou de vraies curiosités comme le Sillon de Talbert.

Photo 1 Réserves Photo 2 Réserves Photo 3 Réserves Photo 4 Réserves

Ça marche à la pointe du Raz !

Il faut terminer le parcours à pied pour voir les rocs et pointes de granit défier l’Océan à la pointe du Raz. Depuis des décennies, les parkings qui surplombaient les falaises ont été repoussés vers l’intérieur. Le cap a retrouvé son charme sauvage. Pour le plus grand plaisir des yeux ! Cette démarche volontaire vaut à la pointe du Raz d’être entrée dans les grands sites de France (au nombre de 30).

Et voguent les galets !

Le Sillon de Talbert est la 1re réserve naturelle géologique, labellisée “Espace remarquable”. Sur 3 km, il déroule un ruban de galets multicolores amenés par la houle. Sur ce cordon s’avançant dans la mer du Trégor, seuls les oyats et les choux marins semblent à leurs aises. A son extrémité, loin des promeneurs las de faire rouler les cailloux sous leurs pieds, les oiseaux déposent leurs œufs. Ce phénoménal endroit, qui protège les prés salés et la côte de Pleubian, a lui aussi besoin de protection. Des mesures sont prises pour le recharger en galets.

Des espèces surprenantes dans les landes

Situés au coeur de la Bretagne sur la commune de Glomel, les landes de Lan Bern et le marais de Magoar sont également classés « Espaces remarquables de Bretagne ». Ces zones humides abritent des centaines d’espèces animales et végétales, dont certaines sont protégées au niveau européen. La loutre d’Europe y côtoie des petites plantes carnivores, une vingtaine d’espèce de libellules et des vaches Highlands chargées d’entretenir le marais.

De fécondes vasières

En devenant réserve naturelle, les anciens marais salants de Séné sont devenus un paradis pour les oiseaux. Sur la presqu'île de Rhuys, près de Vannes, ils forment une mosaïque de vasières, près salés et chenaux. Comme toutes les zones envasées soumises aux marées, Séné est un formidable réservoir à plancton. Un berceau idéal pour de multiples colonies d’oiseaux. 7 observatoires permettent d’admirer l’avifaune.

De vieilles branches à saluer

Ils ont survécu à la réduction des forêts due à la démographie et à la construction des navires. Ces arbres vénérables méritent bien d’être répertoriés ! Un chêne de 1500 ans veille sur la campagne de Bulat-Pestivien. L’écorce du chêne de Bonnœuvre peut guérir les furoncles. Le châtaignier de Locoal-Mendon s’est penché sur les Chouans…

Le saviez-vous ?

Que fait le Conservatoire du Littoral ?

Le Conservatoire du Littoral acquiert des terrains fragiles, y mène ou organise des travaux. Il fait notamment pousser les oyats et ganivelles (légères haies de bois) qui préservent les dunes.

Trip Advistor Avec les avis des voyageurs tripadvisor

fans de Bretagne

Amoureux de la Bretagne, venez partager vos plus belles expériences bretonnes.

www.fansdebretagne.com

Newsletter

Restez connecté à la Bretagne en vous abonnant à la newsletter