Patrimoine maritime

Le pied marin, mĂŞme Ă  terre !

Photo 1 Patrimoine maritime Photo 2 Patrimoine maritime Photo 3 Patrimoine maritime Photo 4 Patrimoine maritime Photo 5 Patrimoine maritime Photo 6 Patrimoine maritime

Labeur ou plaisir, la mer est partout, imprĂ©gnant l’âme bretonne ! Elle remet Ă  l’eau des voiliers traditionnels dans de jolis ports animĂ©s, sous l’œil des phares. Ces anses cĂ´toient Le Guilvinec ou Concarneau, des capitales de la pĂŞche. Plus loin, les Formules 1 des vagues rĂ©gatent. Disciples de Tabarly, Kersauzon ou Peyron s’élance de Saint-Malo pour la Course du Rhum ou dans la 'Lorient-St Barth’.

Les voiliers du patrimoine rajeunissent !

Des coques de bois, des sinagots à voile rouge, d’élégants sloops… refont la fierté
de leur port d’attache. Toutes voiles dehors, ces voiliers du patrimoine paradent lors des mythiques rassemblements de Douarnenez et Brest. Dans le sillage de ces fĂŞtes, Paimpol fait chanter les marins sur des thoniers ou langoustiers tandis que Perros-Guirrec fait courir des yachts racĂ©s.

Les phares, les gardiens de la cĂ´te

Pour tous les bateaux, une cinquantaine de phares illumine le littoral breton. Les Enfers désignent ceux qui sont en mer. A terre, ce sont les Paradis, et sur les îles,
les Purgatoires. Certains sont lĂ©gendaires. KĂ©rĂ©on, avec ses superbes boiseries, est surnommĂ© le « Palace de la Mer Â».
La Jument est au cœur des tourments de la mer.
Le bicolore Ar Men veille sur la chaussée de Sein. L’ Ile Vierge, avec ses 82,5 m, est le plus haut d’Europe. La route des Phares et Balises permet d’admirer ces géants.

Les ports gardent la pĂŞche !

Après une balade iodĂ©e, quel plaisir de savourer un verre au bistrot du port ! Face Ă  vous, les mouillages s’alignent derrière de pittoresques digues. Sur les quais, de pimpants bateaux vendent encore leur pĂŞche en direct. Les maisons s’épaulent pour s’abriter du vent. A l’ Ă®le de Sein, Sauzon ou Camaret, elles revĂŞtent de fantasques couleurs. Les flotteurs pavoisĂ©s des casiers, les annexes sagement rangĂ©es, comme Ă  Rosbras, complètent cette riante palette. DoĂ«lan, Concarneau, Belle-Ă®le ou Douarnenez comptent des bâtisses plus vastes, datant du 19e siècle. Une intense activitĂ© rĂ©gnait dans ces conserveries. La Belle-Ă®loise, Courtin ou Capitaine Cook travaillent encore la sardine Ă  l’ancienne. 

L’élégance de la Belle Epoque

Au milieu du 19e s., les Anglais installèrent les premiers établissements de bains de mer à Dinard. Casinos, hôtels et villas cachées dans les pins gardent ce charme de la Belle Epoque à Saint-Cast, le Val-André, Pornic… Sur la plage, de romanesques cabines abritent jeux et souvenirs.

Le saviez-vous ?

A quelle heure ouvre la criĂ©e ?

Concarneau, avec sa criée visitable dès 6h30, est le 3ème port de pêche français. Si la sardine n’est plus la prise principale, elle est encore mise en boîte par quelques conserveries.

Liens utiles

Expériences bretonnes :

fans de Bretagne

Amoureux de la Bretagne, venez partager vos plus belles expériences bretonnes.

www.fansdebretagne.com

Newsletter

Restez connecté à la Bretagne en vous abonnant à la newsletter