Essayez-vous à la peinture au coeur des ateliers Henriot-Quimper

En stage avec un artiste, dans les secrets du bol breton

Photo 1 Essayez-vous à la peinture au coeur des ateliers Henriot-Quimper Photo 2 Essayez-vous à la peinture au coeur des ateliers Henriot-Quimper Photo 3 Essayez-vous à la peinture au coeur des ateliers Henriot-Quimper Photo 4 Essayez-vous à la peinture au coeur des ateliers Henriot-Quimper Photo 5 Essayez-vous à la peinture au coeur des ateliers Henriot-Quimper Photo 6 Essayez-vous à la peinture au coeur des ateliers Henriot-Quimper Photo 7 Essayez-vous à la peinture au coeur des ateliers Henriot-Quimper Photo 8 Essayez-vous à la peinture au coeur des ateliers Henriot-Quimper

Quel merveilleux luxe que de repartir avec des faïences Henriot-Quimper signées de sa propre main ! C’est ce que propose la célèbre manufacture de Quimper, au cours d’ateliers encadrés par des artistes en résidence. 3 jours de partage et de découverte dans le stimulant quartier de Locmaria, véritable concentré des métiers d’art de Cornouaille !

A vos pinceaux !

Avec le sourire, tout le monde s’installe à son poste de travail. Dans la généreuse lumière qui baigne l’atelier de peinture, chacun retrouve ses pinceaux et ses biscuits. Pour manger ? Plutôt pour croquer de jolis décors. Les biscuits sont les pièces d’argile, calibrées sur de vénérables machines, polies à la main et durcies par une première cuisson au four. Ce sont donc des assiettes, des bols, des plats ou des vases vierges qui vont s’orner de belles couleurs. Un peu de pigment au fond d’un godet, de l’eau et c’est parti ! A main levée ou en suivant un tracé réalisé à partir d’un dessin de l'artiste.

Le geste léger et enlevé

Peintre Officiel de la Marine, bourlingueur à l’œil vif, Ronan guide les mains hésitantes. Il me rassure et rappelle qu’on « est là pour se faire plaisir ». L’ambiance est à la fois joyeuse et studieuse. Chance de débutante, le premier trait est – presque – impeccable. Il se fait avec un pinceau retaillé de manière originale par les peintres qui perpétuent la « touche » Henriot-Quimper. La suite se complique. Le biscuit « boit » très vite la teinte et ne permet pas de rattraper ses erreurs. Mais l’artiste livre ses astuces pour transformer ces imperfections en effets réussis. Il aime la spontanéité de cette technique, semblable à celle de ses carnets de croquis. Pour les éditions qu’il signe à la faïencerie, visibles dans la galerie de la boutique, il a juste limité sa palette de couleurs, afin qu’elles ressortent mieux après émaillage.

 Au cœur de la création

Encouragés par Ronan, Béatrice, Jeanine et Marc-Antoine ont pris de l’avance. Ils sont enchantés de leur expérience et même étonnés de leurs propres réalisations : « Tout le monde peut le faire ». Ils sont également ravis d’être plongés dans l’ambiance de l’ultime manufacture, aux côtés des peintres-décoratrices concentrées sur leur création. Ces « peinteuses » détiennent un fabuleux savoir-faire. Admirer leur travail est fascinant. Des décors traditionnels et des œuvres originales naissent sous leurs doigts experts. Alison, jeune apprentie, sait qu’il faut des mois pour maîtriser la fameuse pâquerette Henriot. Plusieurs années de formation sont nécessaires pour acquérir les différents styles de la Maison.

Les trésors cachés d’Henriot-Quimper

Pour que l’immersion dans ce joyau du patrimoine vivant soit complète, les stagiaires sont aussi des invités privilégiés. Avec Eric, nous découvrons les coulisses et l’histoire de la faïencerie fondée en 1690. En plus de la visite des ateliers, ouverte au public, nous pénétrons dans les greniers. Entre émotion et surprise, ce parcours exclusif nous mène dans un incroyable trésor. Sur des étagères de bois, des milliers de moules et de pièces uniques sont rassemblés. Il y a là les témoignages des collaborations menées entre le monde artistique et l’entreprise, notamment dans les années 1920 et 1930. Aujourd’hui, les résidences renouent avec cet esprit. Les marins de Mathurin Méheut, les bigoudens de Quillivic ou les bustes de Bazin se mêlent aux arts de la table.

Toute une culture entre nos mains

En face de la boutique, le Prieuré reconverti en hôtel-restaurant honore les couleurs Henriot. A quelques pas, le musée de la Faïence prouve la réputation et la qualité de ce métier d’art. Au Musée Départemental Breton, cette aura est confirmée. Ces visites nous rendent encore plus fiers au moment de retrouver nos faïences signées et achevées, embellies par un deuxième passage au four. Ces souvenirs concrétisent tous ceux que nous avons en tête !

Texte : Annick André

Informations complémentaires :

Les stages "Ateliers d'artistes" ont lieu une fois par mois au coeur des ateliers Henriot Quimper
Chaque stage met à l'honneur un artiste différent

fans de Bretagne

Amoureux de la Bretagne, venez partager vos plus belles expériences bretonnes.

www.fansdebretagne.com

Newsletter

Restez connecté à la Bretagne en vous abonnant à la newsletter