Jusqu’au Cap Fréhel en vélo électrique

Avec Isabelle, échappez-vous entre mer et marais

Photo 1 Jusqu’au Cap Fréhel en vélo électrique Photo 2 Jusqu’au Cap Fréhel en vélo électrique Photo 3 Jusqu’au Cap Fréhel en vélo électrique Photo 4 Jusqu’au Cap Fréhel en vélo électrique Photo 5 Jusqu’au Cap Fréhel en vélo électrique Photo 6 Jusqu’au Cap Fréhel en vélo électrique Photo 7 Jusqu’au Cap Fréhel en vélo électrique Photo 8 Jusqu’au Cap Fréhel en vélo électrique

En vélo à assistance électrique, les reliefs de la côte de Penthièvre sont à la portée de tous ! Seuls les paysages sont à couper le souffle, du haut des falaises escarpées. Pour s’immerger dans leurs couleurs, leur faune, leur histoire, Isabelle est une formidable guide, tombée amoureuse de ce site naturel d’exception. Nos repères ? Le jaune des ajoncs, le rose des bruyères, le phare du  cap Fréhel

En selle !

Jusqu'au Cap Fréhel en vélo électrique

A Plurien, auprès d’une caravane vintage et de quelques yourtes, nos montures sont prêtes. Isabelle nous invite à « tester les engins » en réveillant le mini-tableau de bord accroché au guidon. Les premiers coups de pédale permettent d’apprécier ce mariage de la petite reine et de la fée électricité. C’est magique ! A nous les voies vertes, assorties de voies partagées et d’un bout de véloroute !

Les contes et réalités du marais

Jusqu'au Cap Fréhel en vélo électrique

Quelques tours de roues mènent au creux du marais maritime. Terre et mer s’y entremêlent, au cœur d’un milieu naturel unique. Sur le tapis de salicorne et d’obione, Gargantua a laissé tomber un caillou de sa chaussure. C’est du moins ce qu’Isabelle nous conte, entre deux explications beaucoup plus crédibles sur le frayage du poisson ! Photos en main, la vie du marais se dévoile.

A l’assaut des pins et des villas

Jusqu'au Cap Fréhel en vélo électrique

Le chemin reprend, depuis ce qui était une halte ferroviaire aux heures fastes de l’historique station balnéaire Sables d’Or-Les Pins. L’assistance électrique est bienvenue pour grimper sur la Corniche ! Les coteaux sont garnis de villas qui jouent à cache-cache entre les arbres et les haies. Les couleurs changeantes de la mer et la clarté de la grande plage surgissent au gré des virages.

Un point de vue unique sur la mer et sur l’histoire

Jusqu'au Cap Fréhel en vélo électrique

Bucolique chemin de terre, petits gravillons, bitume se succèdent. Le trajet personnalisé d’Isabelle nous arrête face à un magnifique panorama. Erquy, le port des Hôpitaux, l’îlot Saint-Michel composent un spectacle empreint de parfums maritimes. Le grès rose surgit des flots et raconte l’histoire des carriers qui se sont installés ici, dans des maisonnettes à l’allure de corons. Un peu de saute-mouton sur les pointes rocheuses et c’est un nouveau point de vue grandiose qui s’étend sur la dune et franchit les falaises jusqu’au phare du cap Fréhel. 

Une symphonie de couleurs

Jusqu'au Cap Fréhel en vélo électrique

Le paysage change à nouveau. De charmantes ruelles bordées de murets fleuris, des chemins s’aventurant entre les champs font éclore de fraîches couleurs. L’orchidée côtoie le sureau et la consoude officinale. Isabelle en révèle les bienfaits. Après avoir croisé un surfeur, les verdoyants vallons laissent place à de romantiques étendues de lande. Le rose de la bruyère, l’or des ajoncs, dévalent vers les grèves, freinés par de vertes fougères. Notre guide nous apprend que des plantes carnivores s’immiscent dans cette palette chatoyante, saluée par le chant d’un coucou.

A 70 m de haut, entre phare et oiseaux

Jusqu'au Cap Fréhel en vélo électrique

Sans un souffle de fatigue, on accoste au cap Fréhel. Dominant la mer à 70 m de hauteur, c’est l’heure de savourer une suave tisane de mélisse en découvrant l’histoire du phare. Sur ce site d’exception, par temps clair, Jersey se découpe à l’horizon. Près de la falaise, deux pitons rocheux plongent dans l’eau émeraude. Des oiseaux de haute mer l’ont blanchi de leur guano. L’œil affûté d’Isabelle permet de repérer les nids de cormorans huppés, les duveteux jeunes goélands et les petites mouettes tridactyles. Même si les pingouins se font discrets, elle livre le secret de leurs œufs. Anne multiplie les photos. Tout le monde est captivé par le décor et le spectacle des oiseaux.

En roue, libres !

Jusqu'au Cap Fréhel en vélo électrique

Après un long tour d’horizon et une petite incursion dans les légendes, le peloton se reforme pour revenir au point de départ. Les cheveux au vent, chacun profite à son rythme de son vélo…et de ses mollets. Sans effort inutile, Karine accélère sur le sentier protégé. Les paysages défilent dans un chatoiement de couleurs. Le rythme s’apaise aux abords du marais où la marée montante a reconquis du terrain. Les vélos sur béquille, un verre de jus de pommes et des sourires joyeux saluent la fin de cette longue et belle échappée.

Texte : Annick André

Informations complémentaires :

Le RDV des balades est donné au Camping Les salines à Plurien
« Cap Evasion vélo » est situé à l’entrée, à gauche, du camping

Durée de la balade : 3h
Tarif de 24 € par adulte – 12 € pour les moins de 12 ans
Toutes les informations sur   http://www.cap-evasion-velo.fr/

Les prochaines dates de sorties :

Mercredi 5 juillet 18h30 à 21h30 - Cap Fréhel
Mercredi 12 juillet 9h30 à 12h30 - Cap d'Erquy
Mercredi 19 juillet 18h30 à 21h30 - Cap Fréhel
Lundi 24 juillet 9h30 à 12h30 - Cap d'Erquy
Mercredi 26 juillet 9h30 à 12h30 - Cap d'Erquy

Trip Advistor Avec les avis des voyageurs tripadvisor

fans de Bretagne

Amoureux de la Bretagne, venez partager vos plus belles expériences bretonnes.

www.fansdebretagne.com

Newsletter

Restez connecté à la Bretagne en vous abonnant à la newsletter