Voir les photos (4)

À la découverte du patrimoine - Châtelaudren

à Châtelaudren-Plouagat
1.6 km
Pédestre
1h 30min
Facile
  • Situé à la limite des pays gallo et breton, le nom de Châtelaudren proviendrait de «castel Audren» signifiant littéralement le château d’Audren, nom d’un seigneur peu connu à l’initiative de la construction du château au XIe siècle. En 1034, par le mariage de l’héritière de Châtelaudren avec Étienne de Bretagne, comte de Penthièvre, la terre et le château sont transférés aux comtes de Penthièvre et seigneurs d’Avaugour.
    La première mention de la cité apparaît dans une charte rédigée entre...
    Situé à la limite des pays gallo et breton, le nom de Châtelaudren proviendrait de «castel Audren» signifiant littéralement le château d’Audren, nom d’un seigneur peu connu à l’initiative de la construction du château au XIe siècle. En 1034, par le mariage de l’héritière de Châtelaudren avec Étienne de Bretagne, comte de Penthièvre, la terre et le château sont transférés aux comtes de Penthièvre et seigneurs d’Avaugour.
    La première mention de la cité apparaît dans une charte rédigée entre 1155 et 1175. Elle atteste qu’en faveur du prieuré de Saint-Magloire de Léhon, le comte Henri Ier d’Avaugour confirme les donations aux moines d’une terre située aux portes du château d’Audren, où ces derniers fondent un prieuré.
    En 1371, Châtelaudren est mentionnée comme siège d’une châtellenie et devient le chef-lieu du comté de Goëlo et de la baronnie d’Avaugour.
    En représailles d’un complot de la maison de Penthièvre contre les comtes de Montfort, le château et la ville sont rasés en 1420.
    La ville de Châtelaudren se trouve à la jonction des principales voies de communication ouest-est et nord-sud des Côtes-d’Armor.
    Cette position stratégique est à l’origine du commerce et de l’artisanat de la cité. Le marché au fil de lin et de chanvre est très dynamique, notamment au XVIIIe siècle où la ville accueille de nombreuses foires.
    En 1773, de fortes pluies touchent Châtelaudren et toutes les communes traversées par la rivière du Leff. Elles entraînent la rupture de la digue du château qui cède sous la pression des eaux.
    Les flots se déversent dans le centre-ville et détruisent plus d’une vingtaine de maisons.
    Le drame fait trente-six victimes et marque profondément l’histoire de la commune.
    Au XXe siècle, profitant de la force hydraulique, l’imprimerie et le magazine Le Petit Écho de la Mode s’installent à proximité de l’ancien château et procurent a Châtelaudren un rayonnement national, notamment dans le domaine de la mode.

    Aujourd’hui, l’esplanade surplombant l’étang du Minihy, aménagée en promenade, et quelques pans de murs dominant la rue Aribart, conservent le souvenir de l’ancien château. L’édifice du Petit Écho de la Mode, devenu centre culturel, et la chapelle Notre-Dame-du-Tertre favorisent le développement touristique et l’intérêt porté au patrimoine châtelaudrinais.

    Les Petites Cités de Caractère® valorisent le patrimoine, accueillent du public et proposent des animations locales. Tout au long de l’année, prenez le temps de pousser leurs portes, de les visiter et d’y apprécier un certain art de vivre. Découvrez-les sur https://www.tourismebretagne.com/pcc
Site officiel du tourisme en Bretagne