À pied : À la découverte de Guingamp: Histoire et Patrimoines

Pédestre à Guingamp

1.7 km
Pédestre
Facile
imgcarousel-name-misingRémy Chermat
imgcarousel-name-misingVille de Guingamp
imgcarousel-name-misingVille de Guingamp
imgcarousel-name-misingVille de Guingamp
imgcarousel-name-misingMairie de Guingamp
imgcarousel-name-misingAlain Le Dauphin
  • Circuit découverte d' une durée de 1h30.
    À découvrir au fil de la balade : maisons à pans de bois, demeures du XVIIIè au XXè, la fontaine renaissance « La Plomée », emblème de la ville, la Basilique Notre-Dame de Bon-Secours, témoin de l' évolution des styles architecturaux du Xè au XVIè, vestiges du château moyenâgeux et l'Hôtel de Ville, ancien monastère des Augustines (XVIIIè).
    Balisage jaune.
  • Documentation
    Les fichiers GPX / KML vous permettent d'exporter le tracé de votre randonnée sur votre GPS (ou autre outil de navigation)
  • Clientèles acceptées
    • Individuels
Points d'intérêt
1 Départ - Office de Tourisme
En face de vous, le jardin public, où vous pourrez admirer un magnifique kiosque à musique de 1912; on y trouve aussi 120 variétés de caméllias.
2 Ancien couvent des Augustines
Construit au début du XVIIIe siècle avec les pierres provenant de la démolition du château de Guingamp, cet ancien monastère servit d’hôpital, de garnison puis de lycée pour garçons. Depuis 1970, il abrite l’Hôtel de ville. La magnifique chapelle Renaissance sert aujourd’hui d’espace d’exposition. Son décor est nettement de style baroque.
3 L'ancienne Prison
Cette première prison unicellulaire fut construite de 1834 à 1840, selon le modèle pennsylvanien, juste après le rapport d’Alexis de Tocqueville sur les prisons américaines. Rénovée partiellement en 2009, la prison de Guingamp constitue aujourd’hui un objet patrimonial d’une valeur inestimable, élément majeur de l’histoire de l’architecture carcérale.
4 Ancien couvent des Ursulines
Ce monastère fut construit en 1668 par les Ursulines, en charge de l’éducation des jeunes filles. La chapelle, dédiée à Saint-Joseph, est la première façade renaissance d’un monastère féminin à Guingamp. La tourmente révolutionnaire va mettre fin aux activités du couvent qui abritera successivement une caserne, un dépôt de remonte, une caserne des pompiers, le centre technique municipal et enfin une caserne de gendarmerie. Aujourd’hui le bâtiment conventuel est le siège de Guingamp Communauté. Antérieure de quelques décennies, la chapelle garde encore un style Renaissance tardive prononcé et c’est cet édifice qui a inspiré le monastère des Augustines et le monastère de Montbareil.
5 Château de Guingamp
Le premier château de Guingamp est construit vers 1034 pour protéger la ville des raids normands : c’est alors la motte castrale. Au début du XIIe siècle, la motte est rasée et une enceinte polygonale est édifiée. Elle est remplacée vers 1440 par une forteresse d’artillerie construite par Pierre II, futur duc de Bretagne. Arasé sur ordre de Louis XVIII, ce château fait l’objet en 2005, d’une fouille archéologique mettant à jour des données de premier ordre sur l’histoire de l’architecture castrale.
Aujourd’hui, un programme de valorisation des vestiges du château est en cours.
6 Basilique Notre-Dame de Bon-Secours
La basilique est une oeuvre architecturale remarquable dont la construction débute au XIIe siècle et s’achève au XVIe siècle. Sa façade sud donne la meilleure idée de la complexité architecturale de l’édifice avec ses trois époques de construction : roman, gothique et Renaissance. Elle abrite, entre autre, une Vierge honorée comme Vierge noire, un labyrinthe, ainsi qu’un magnifique buffet d’orgue de 1654.
7 Maison dite de la Duchesse-Anne
Appelée à tort «maison de la Duchesse Anne» (la légende prétend que la Duchesse Anne de Bretagne (1477 - 1514) y séjourna) puisque postérieure de plus d’un demi-siècle, cette très belle maison conserve des corbelets et une échauguette.Sa façade porte la trace de plusieurs remaniements comme sa porte d’inspiration plus tardive.
Elle porte des armes martelées de la Révolution.
8 Fontaine La Plomée
Au coeur de la ville historique, s'élève La Plomée, emblème de la ville. Construite au XVème siècle, elle fût d' abord installée en bas de la Place du Centre puis déplacée à la fin du XVIème siècle à son sommet. Elle a été remaniée en 1645 par le sculpteur Corlay. Composée de trois bassins, le premier en granit, les deux autres en plomb, elle rappelle les triples fontaines celtiques. Elle est ornée d'animaux et personnages mythiques: griffons, chimères, sirènes ailées, poissons et têtes d' angelots. La statue qui la domine représente le culte de la Vierge mère, Dana ou Ana chez les celtes; la Vierge Marie dans la religion chrétienne.
9 Maison à Pans de Bois
La Place du Centre offre un très beau point de vue sur la richesse et la diversité de l’architecture civile, et notamment les maisons à pans de bois. Le XVème siècle est sans conteste le grand siècle des maîtres charpentiers Guingampais dont on trouve aujourd’hui encore des réalisations à Pontrieux et Tréguier. La construction en pan-de-bois s’arrêtera vers 1570/1580, Guingamp optant ensuite pour la construction d’immeubles à façades de pierre.
10 Accès aux berges du Trieux
Le long des berges, un sentier piétonnier de 6,2 km a été aménagé et permet de découvrir au cœur de la ville une nature verdoyante et généreuse.
À voir : ancien séchoir à lin et à cuir, moulin des Salles (privé), Abbaye de de Ste-Croix (privée), anciens lavoirs
Site officiel du tourisme en Bretagne