img-name-mising

Circuit du Pré des Lavandières n°30

Pédestre à Vitré

4.5 km
Pédestre
1h
Moyen
  • Cette balade vous fera découvrir Vitré entre patrimoine et nature. La ville de Vitré, labellisée Vitré d'Art et d'Histoire, présente un riche patrimoine historique dont vous pourrez approcher les principaux joyaux lors de cette balade. La nature est également présente aux portes de la Cité. La rivière la Vilaine a façonné un paysage bucolique au pied de la Ville et ce circuit permet d’en découvrir très agréablement les diverses facettes.

    4.6 km balisé dans le sens des aiguilles d'une montre.
    Plusieurs variantes de 1 à 3 km et possibilité de poursuivre le chemin à l'Est le long de la Vilaine et le long du GR34.
  • Documentation
    Les fichiers GPX / KML vous permettent d'exporter le tracé de votre randonnée sur votre GPS (ou autre outil de navigation)
  • Clientèles acceptées
    • Individuels
Points d'intérêt
1 Promenade Saint-Yves
En longeant la promenade Saint Yves, le visiteur passe devant la Porte d'Embas, ancienne porte de la ville, construite au XIVe siècle.
Cette porte était empruntée notamment par des membres de la Confrérie des Marchands d’Outre-Mer, propriétaires des maisons à pans de bois de cette rue, et qui ont fait fortune avec le commerce des toiles de chanvre au XVe et XVIe siècle.
En contrebas, on aperçoit l'arrière du château des Barons, dressé sur son éperon rocheux.
2 Lavoir rue Pasteur
Ce lavoir du XIX-XXe siècle, était un haut lieu de vie. C'est ici, que les lavandières agenouillées sur les pierres de schistes venaient laver leur linge. Cette construction a comme particularité d'avoir une forme courbe qui suit la rivière de la Vilaine.
3 Vue des Tertres Noirs sur le château
Les Tertres Noirs offrent un panorama exceptionnel sur la cité vitréenne. D'un regard, le visiteur embrasse l'ensemble du site : la forteresse des barons qui abrite aujourd'hui l'hôtel de ville et le musée, la ville close et les vestiges de l'enceinte urbaine, le faubourg du Rachapt baigné par la Vilaine et les développements plus récents de la ville, au sud, avec la gare des Chemins de Fer (1857), la caserne de la Trémoïlle (1870) ou le centre culturel Jacques Duhamel. Depuis cette esplanade, on distingue trois clochers : celui de Sainte-Croix (XVIIe siècle), celui de Notre-Dame (1420-1570) et celui de Saint-Martin (1868-1895)
4 La chapelle des Trois-Mary
Située en haut de la rue du Rachapt, cette bâtisse du XVIIIe siècle remplace un édifice médiéval dédié à la Vierge Marie et aux autres saintes femmes du même nom vénérées au Moyen-âge.
Trois types de matériaux composent le gros œuvre : moellon, enduit et schiste.
5 La tannerie, vue du Pré des Lavandières
Le Pré des Lavandières, jardin conçu par l’architecte-paysagiste Erwan Tymen, date de 1989. Dans ce jardin, des plantes vivaces, proches de la végétation spontanée, y occupent une place importante, faisant la liaison avec les zones plus entretenues du site. Les espèces arboricoles des milieux humides ont été privilégiées. Son implantation, proche du centre-ville mais au sein d’un paysage naturel, au bord de La Vilaine, en fait un endroit privilégié d’où l’on peut à la fois admirer la ville close, le château, le quartier du Rachapt et la tannerie Bouin du XIXe siècle.
Au XIXe siècle, la tannerie, était l'une des branches principales de l'activité vitréenne, avec celle du commerce des toiles. Les tanneurs exerçaient dans les quartiers avoisinant la Vilaine, autour de l'étang qui s'étendait au pied du château, entre le quartier du Rachapt et les murs de la ville.
Site officiel du tourisme en Bretagne
Nos suggestions