Exposition Musée Christian Dior : "Grace de Monaco, Princesse en Dior"

40 ans du classement Unesco du Mont Saint-Michel et sa baie ,  Exposition ,  Culturelle à Avranches

Exposition Musée Christian Dior : "Grace de Monaco, Princesse en Dior"Musée Christian Dior
  • L’actrice fétiche d’Alfred Hitchcock, devenue en 1956 Princesse de Monaco par son mariage avec le prince Rainier III de Monaco, demeure une figure de légende, trente-sept ans après sa disparition soudaine en 1982. A l’occasion de l’anniversaire des 90 ans de sa naissance, et après une exposition consacrée aux « Stars en Dior » en 2012, le Musée Christian Dior de Granville a choisi, en collaboration avec la Principauté de Monaco, de mettre en lumière la personnalité et le style, dessiné par Dior, d’une des plus radieuses d’entre les stars, Grace, princesse et icône de style.

    Dès sa rencontre avec le prince Rainier, elle montre un goût tout particulier pour les créations de la maison Dior, le couturier le plus célèbre au monde en cette fin des années cinquante. Pour le bal de ses fiançailles au Warldorf Astoria de New York, elle apparaît dans une robe Christian Dior réalisée spécialement par la maison de l’Avenue Montaigne et pose la même année pour un portrait officiel signé Youssouf Karsch avec la robe « Colinette ». Après la disparition du couturier, Marc Bohan devenu directeur artistique de la maison Dior en 1961, trouve en elle l’incarnation parfaite d’une élégance racée, moderne, sobre et raffinée, en symbiose avec son sens aigu de la perfection de la haute couture. La princesse voit en Marc Bohan non seulement le couturier de l’air du temps et du glamour monégasque mais aussi un ami et un proche de la famille. En 1967, la princesse accepte d’être la marraine de la griffe Baby Dior et inaugure la boutique pour enfants en compagnie de Bohan. Elle décore sa salle de bain de flacons de parfums de la maison et reçoit au Palais Serge Heftler-Louiche, l’ami d’enfance Granvillais de Christian Dior, devenu le directeur des parfums Dior.

    Avec une sélection d’environ 90 robes extraites de la garde-robe conservée précieusement au Palais par le Prince Albert II, l’exposition propose une vision double de la princesse, celle d’un personnage public, distingué et gracieux dans ses apparitions officielles, et celle d’une femme moderne, épouse et mère attentionnée. Autour de ces robes de haute couture Dior, une sélection de portraits, de photographies de reportage, d’extraits de films d’actualités, de dessins de décors de fête d’André Levasseur, de croquis de modèles Dior, de flacons de parfums et de correspondances avec la maison de couture, célèbre le charme et la beauté de Grace. Des grands bals de la cour, des voyages officiels dans le monde, des événements artistiques et œuvres de charité, l’exposition retient le goût de la princesse pour des tenues appropriées à chaque moment, où le sens du spectacle, hérité de ses années hollywoodiennes, se tempère des nécessités de sobriété propres à l’étiquette de cour. En famille et dans les moments de la vie privée, Grace retrouve l’attrait pour le confort, une simplicité contemporaine et une allure sportive, souvenirs de sa jeunesse américaine. Parmi ces robes griffées Dior se devinent ses préférences pour les robe-chemisiers, les tailleurs de tweed, les robe blouses, les tenues aux coupes nettes et structurées. Pour le soir, cette ambassadrice des arts favorise les déploiements de broderies bijoux, les robes de mousseline vaporeuses et les ornements de ruchés et de plumes qui laissent un sillage de légèreté et de délicatesse sur son passage. Les nombreuses robes imprimées ou brodées de fleurs rappellent ses créations de tableaux floraux et son goût pour le jardinage. Cette attirance est comparable à la passion que le fondateur de la maison de couture, Christian Dior, avait pour la beauté de la nature, passion qui naît dans son enfance passée à Granville, la « Monaco du Nord », ancien fief de la famille Grimaldi.

    Grâce de Monaco était une femme bien de son temps, pour qui la mode, et le style Dior en particulier, étaient nécessaires au prestige de son rôle de première dame de Monaco tout s’accordant à une vie active engagée aux services des autres. Elle aurait pu trouver en l’actuelle directrice artistique de la maison Dior, Maria Grazia Chiuri, une âme sœur, elle qui déclarait : « Je suis fondamentalement une féministe. Je pense que les femmes peuvent accomplir tout ce qu'elles décident de faire ».

    Tarifs :
    Tarif plein : 9 €
    Tarif réduit : 5 € (Groupes à partir de 12 personnes, personnes handicapées, demandeurs d’emploi et étudiants)
    Gratuit pour les moins de 12 ans

    Horaires :
    Ouverture du 27 avril au 17 novembre 2019
    Jusqu’au 30 septembre : tous les jours de 10h à 18h30.
    Dernière entrée à 18h.
    A partir du 1er octobre : du mardi au dimanche et tous les jours pendant les vacances scolaires de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. Dernière entrée à 12h et 17h30.
  • Langues parlées
    • Français
Horaires
Horaires
  • Du 27 avril 2019 au 17 novembre 2019
Site officiel du tourisme en Bretagne