© Emmanuel Berthier
Dans les coulisses du port de pêche de Lorient Découvrez le parcours du poisson, de la mer à l’assiette
Expérience bretonne

Dans les coulisses du port de pêche de Lorient

Dans la nuit de Lorient, des néons éclairent la grouillante activité de Keroman, 2e port de pêche français. Un parfum d’aventure et d’océan règne sur ce spectaculaire endroit. Enthousiaste, Julie nous entraîne au cœur de la marée du jour, des quais jusqu’aux ateliers de la mer. Réveillés ? Découvrez !

« Oh, les beaux poissons !»

Julie nous accueille au portail. « Vite, les enchères ont commencé » : à contre-courant des transpalettes, on rejoint les salles de ventes. Cette nuit, 11 tonnes de poissons y transitent. Surgies des chambres froides, des caisses encore frétillantes sont lancées sur les tapis roulants des convoyeurs. La mâchoire d’un congre, l’aileron d’un requin émissole en surgissent parfois. Même à cette heure matinale, les yeux s’écarquillent. Noah touche la peau abrasive d’une roussette. Corentin s’émerveille de la belle parure des vieilles.

Le rythme fascinant des enchères

Mais ce n’est pas la beauté qui fait le prix ! Ça se vérifie dans la salle voisine. Les acheteurs professionnels fixent les écrans illuminés d’images, de chiffres et de lettres. Julie décode ces écrans : les chiffres indiquent les enchères qui vont…à la baisse. D’un geste sur sa télécommande, un acheteur arrête le prix et se porte acquéreur. Aujourd’hui, les soles et les rougets ont la côte ! Les écrans, le défilé des poissons, le bruit des tapis et des caisses sont hypnotiques. On a presque du mal à se détacher de ce spectacle.

A quai, l’ambiance s’apaise

Dehors, la noria des bateaux de petite pêche et de pêche côtière est déjà repartie. Seul Jumila, dernier chalutier en bois, se berce sur ses amarres.
Julie fait surgir une maquette de chalut pour nous expliquer les méthodes de pêche. C’est toute la rudesse du métier qu’elle évoque avec les filets qui se coincent, le timing serré pour les langoustines, les heures passées à vider les poissons… Frédéric, en pêcheur amateur, est impressionné.

Un savoir-faire qui tranche !

Retour à l’intérieur ! Avec blouse, charlotte et sur-chaussures. Une photo immortalise notre fière allure ! Dans l’atelier de découpe, « ça envoie ». D’un geste sûr, femmes et hommes tranchent les congres, mettent le cabillaud en filets, vident les requins (autorisés à la pêche)… Une ouvrière nous déploie les tentacules d’un poulpe XXL. Une autre nous détaille le ventre d’une sole. Nous voici au terme du voyage, à la suite des caisses bleues et jaunes du port. L’aube pointe, éveillant d’autres envies de découverte lorientaise.

à partir de

3 €

par personne

Cette expérience comprend

  • La visite des chambres froides et de la salle des enchères
  • Un parcours sur les quais pour comprendre l’histoire et le fonctionnement du port et de la filière.
  • L’observation du débarquement des sardines l’été
  • La visite de l’atelier de découpage et de transformation

Informations complémentaires

  • 2 heures, visite en français, marche à pied : 1 km.
  • 6 € plein tarif / 3 € tarif réduit (étudiants, demandeurs d’emplois, – de 18 ans) / gratuit – de 4 ans.
  • + 4,80 € pour la dégustation.
  • Entre 7 et 20 personnes.
  • Toute l’année à des dates pré définies (calendrier 2019)

Cette sortie peut également s’effectuer à 9h45 avec une dégustation (voir calendrier)

Réservation obligatoire à Lorient Bretagne Sud Tourisme (02 97 847 800) ou en ligne.

Découvrez nos autres expériences bretonnes

Site officiel du tourisme en Bretagne
Nos suggestions