Pêche à pied sur la presqu'île de Crozon Grands espaces et bol d'air iodé garantis !
Expérience bretonne

Pêche à pied sur la presqu'île de Crozon

Envie de découvrir les plaisirs de la pêche à pied et de faire le plein de grand air? Enfilez vos bottes, et entre amis ou en famille, venez passer une journée ou un week-end avec Julia et Morgan. Sur la presqu’île de Crozon, les coquillages n’ont qu’à bien se tenir !

Bienvenue au gîte Ty Bihan de Kervézennec !

Arrivés en fin de journée, Julia et Morgan nous accueillent avec simplicité dans leur petit coin de paradis : un hameau de 2 belles maisons en pierres qui ont été restaurés il y a 10 ans. Autour d’une bolée de cidre maison, nous nous laissons gagner par l’atmosphère conviviale des lieux. La soirée se poursuit autour d’un dîner confectionné par Julia avec des produits locaux.

Une passion familiale

Le lendemain matin un petit-déjeuner finistérien nous attend. Julia et Morgan se fournissent localement pour leurs produits. Après ce repas gourmand, Julia sort livres et brochures, car avant de nous lancer à l’assaut des vastes étendues, mieux vaut connaître ses habitants. Il faut dire que la pêche à pied pour Julia c’est une histoire de famille, son papa était un mordu de pêche en tout genre. C’est pour elle un plaisir de partager cette activité. A nous de jouer à présent !

Paysage de grande marée

Arrivés sur la grève du Seillou, le panorama est impressionnant. Face à nous, s’ouvre un paysage à 360 degrés : l’étendue de l’estran découverte par la marée, avec en toile de fond l’Aulne, l’abbaye de Landévennec, et à notre droite la rade de Brest. Au loin, on distingue des petits groupes de pêcheurs venus débusquer les bigorneaux. Nous enfilons nos bottes, partageons les ustensiles : paniers, seaux, grattoirs, et nous voilà partis pour le jardin de la mer !

La pêche au couteau ou comment retrouver son âme d’enfant !

Pour commencer, Julia nous propose de débusquer les pieds de couteau. Une véritable partie de plaisir, car les attraper nécessite toute une technique ! Elle nous livre l’astuce : « on repère un trou ovale, on met un peu de sel, on ne fait pas de bruit et on attend qu’il remonte. Quand il sort, on l’attrape, on attend que le muscle se rétracte puis qu’il se laisse saisir ». Au son des mouettes, sous les rayons du soleil, le sel passe de main en main. Un peu intimidés au début, les enfants, Léo et Mia, se prennent vite au jeu ! Les adultes, ne sont pas en reste ! Julien est tout fier d’avoir gagné le concours du plus gros couteau !

Une cueillette fructueuse

Un peu plus loin, nous scrutons les rochers, à la recherche d’huîtres creuses. Celles-ci se fondent dans la roche pour tromper l’attention des pêcheurs. Mais nos yeux se font attentifs. Julia et Morgan munis d’un burin ont vite fait de les détacher. Sous les algues, les bigorneaux se trouvent à la pelle, il suffit de se baisser pour les ramasser. Julia nous apprend à distinguer les bons des mauvais à leur couleur noire, et leur forme bombée. Tout en faisant attention à ne conserver que les coquillages de tailles réglementaires, et à bien replacer les cailloux et les rochers, notre panier se remplit : couteaux, palourdes, huîtres, bigorneaux. Léo et Mia sont ravis de patauger. Au cours de leurs jeux, ils font de drôles de rencontres : « tiens une limace de mer », « et ici c’est une civelle, un bébé anguille, une chance car c’est une espèce en voie de disparition ! ».

Retour de pêche

Creusés par l’air du grand large, nous salivons à l’idée du plateau de fruits de mer qui nous attend. De retour au gîte, un petit atelier cuisine s’organise. Julia nous apprend à préparer les couteaux et les bigorneaux tandis que les hommes se chargent des huîtres. Notre table, une fois dressée, ressemble à un véritable banquet de la mer. Les yeux pétillent ! Ce n’est pas tous les jours que l’on a l’occasion de savourer des huîtres sauvages !

 

à partir de

50€

par personne

Cette expérience comprend

  • Une journée ou un week end de pêche à pied en compagnie de Julia et Morgan
  • L’hébergement et la pension complète dans le cadre d’un week end
  • L’apprentissage du milieu, des espèces et des techniques de pêche à pied
  • Un atelier de cuisine au gîte, avec la pêche du jour
  • La dégustation des produits préparés

Informations complémentaires

Quand vous partez à la pêche à pied pensez à :

  • Vous informer sur la qualité sanitaire du site auprès de la mairie
  • Respecter les interdictions permanentes et temporaires
  • Éviter le ramassage après de fortes précipitations
  • Limiter la quantité de coquillages pêchés et respecter les tailles de capture minimales
  • Conserver le produit de la pêche dans de bonnes conditions de température et d’humidité
  • Consommer les coquillages rapidement
  • Préserver le milieu marin : remettre les cailloux en place, utiliser les outils appropriés autorisés…

Gîte Ty Bihan et maison d’hôtes Rezkibilou : Gîtes de France 3 épis, Valeur Parc, Voyager Responsable
Il faut un coefficient de marée supérieur à 95 pour pouvoir profiter de la pêche. Consulter le calendrier des marées

Découvrez nos autres expériences bretonnes

Site officiel du tourisme en Bretagne
Nos suggestions