© Pierre Torset
Relevez le défi : Qui fera la meilleure crêpe ? Envie d'une crêpe 100% bretonne : mettez la main à la pâte !
Expérience bretonne

Relevez le défi : Qui fera la meilleure crêpe ?

Géraldine, à Saint-Quay-Portrieux, vous propose une petite leçon sur le traditionnel billig pour parfaire votre tour de main et révéler le crêpier qui sommeille en vous.

Direction la crêperie du Port. C’est là que Géraldine notre Dame billig nous attend, tout sourire. Kezako le billig ? C’est une large plaque circulaire en fonte sur laquelle on étale – à l’aide d’un rozell, sorte de petit râteau en bois – la pâte à crêpe pour la cuisson. Vu le poids de la « poêle », pas question de faire sauter les crêpes. Et c’est un tour de main bien particulier que Géraldine se propose de nous enseigner. A nous de jouer !

A nous de jouer

Avant l’effort, le réconfort : un kir breton ne se refuse pas ! Puis une première dégustation. Terre ou mer ? Julie, l’une des convives-stagiaires, choisit la première option et commande une galette saucisse. Gourmand, Richard opte quant à lui pour une galette Iroise, avec sa garniture de coquilles Saint-Jacques. Il n’a qu’un seul mot : « Dé-li-cieux ! ». Dans l’assiette, notre crêpière célèbre le mariage de la galette de blé noir et de la crêpe. Quel talent ! Toute, la finesse d’une galette dentelle ! Le secret de Géraldine ? « Il réside dans la fermentation de la pâte ». À nous de jouer pour le dessert. Avec un défi : qui d’entre nous fabriquera la plus belle crêpe bretonne ? Julie déverse la pâte sur le billig. Un tour de rozell en bois et hop ! « C’est normal qu’il y ait des trous partout ? ». Les rires fusent. Nouvel essai. Du beurre, du sucre, Julie s’improvise styliste pour crêpe : « Une crêpe coiffe ! »

 

La crêpe kangourou de Richard

« J’ai la tremblotte » : Richard se lance. Avec succès : « Je vous présente la crêpe kangourou, avec une poche… ». A mon tour de me lancer. Je pensais la pâte plus liquide… Aïe, record d’épaisseur ! Je vais devoir la cuire des deux côtés. Pas si simple de faire une crêpe dentelle ! « Tout le monde croit que je m’amuse », jubile notre hôtesse. Nous dégustons le fruit de notre labeur. Puis c’est l’heure du verdict : Richard reçoit le premier prix pour « la réalisation émérite d’une crêpe 100 % bretonne ». Commentaire du champion : « Avec mon diplôme, je vais ouvrir une crêperie ! ». Chiche ?

à partir de

21€

par personne

Cette expérience comprend

  • La découverte des coulisses d’une crêperie
  • Une leçon de tour de crêpe avec Géraldine, sur le traditionnel bilig
  • La dégustation d’un menu crêpe (bolée de cidre, salade composée, galette traditionnelle, crêpe dessert réalisée, café)
  • Un diplôme remis au meilleur apprenti crêpier

Informations complémentaires

Découvrez nos autres expériences bretonnes

Site officiel du tourisme en Bretagne