© Yannick Derennes
Suivez le fil de la broderie avec Pascal Jaouen Initiation au Glazig à l’École de Broderie d’Art de Quimper
Expérience bretonne

Suivez le fil de la broderie avec Pascal Jaouen

Sur les costumes traditionnels bretons, les broderies font la beauté des femmes et la fierté des hommes. Faites vos premiers points dans cet art fascinant sous l’œil bienveillant du maître Pascal Jaouen et de son équipe. Ils vous accueillent à l’École de Broderie d’Art de Quimper pour des stages d’une journée.

Couleurs et chatoiements

Les ruelles du Vieux Quimper sont pleines de flâneurs tandis que les cloches de la cathédrale Saint-Corentin sonnent 13 heures. À l’étage d’une maison du 16e siècle, on entre dans l’atelier du brodeur Pascal Jaouen. Là, règnent le calme et la beauté. Les yeux se posent sur les pots de perles posés sur des meubles bretons, sur les bobines de fil de toutes les couleurs, et surtout sur les superbes robes de Pascal Jaouen. Dans le Saint des saints, l’atelier où il crée ses œuvres d’art, trône une robe-fourreau bleue en dentelles et broderies. Lors de son dernier défilé, elle était la touche séduction qui attirait les regards…

Patience face au chas !

Les élèves arrivent. Certains brodent depuis l’enfance, d’autres débutent comme moi. Anne vient chaque semaine depuis Rennes pour suivre ces cours. Sur des étoffes, Pascal nous a dessiné des motifs que nous devons recouvrir de fils. Quelles qualités faut-il pour broder ? Selon Pascal : « Seulement de la patience. La dextérité vient en pratiquant. » L’une de ses fidèles élèves, Jacqueline, confirme en riant : « Le plus difficile, c’est de passer le fil dans le chas de l’aiguille ». Après quelques minutes de vains essais, c’est finalement Pascal lui-même qui le fera pour moi.

Du Glazik haute-couture

À huit ans, cet artiste est entré dans un cercle celtique et y a découvert les costumes bretons et leurs broderies. Sa préférée, le Glazik : une broderie très colorée que portaient les hommes de Quimper. Depuis, Pascal en a bouleversé les codes et s’est libéré des motifs traditionnels. Il en ressort un Glazik moderne qu’il utilise dans ses collections haute-couture et sur les costumes de scène de la chanteuse Nolwenn Leroy. Autour de son école se sont rassemblés des génies aux doigts de fée tels que Yann Lagoutte, meilleur apprenti de France en bijouterie, et meilleur ouvrier de France en broderie.

Petites mains, grandes beautés

Pascal me montre le point de chaînette, et je commence à suivre les contours d’une fleur avec mon aiguille. Je me concentre, pique, tire sur le fil, et recommence. Le coup de main vient vite et j’ai droit aux félicitations du professeur. Petit moment de fierté. La salle s’anime, les élèves rient et discutent en brodant. Dans cette ambiance chaleureuse, mes voisines Anne et Monique m’expliquent le point Laouig. Habituées du cour, elles travaillent sur des pièces de Glazik magnifiques.

L’art à petits points

Avec Pascal, pas de grands discours magistraux. Après quelques démonstrations, il s’assoit au milieu de la pièce où les apprentis viennent lui montrer leur travail. Très accessible, il prend le temps de montrer à chacun de nouvelles techniques, et de dénouer les difficultés. Le temps passe vite. Broder est un excellent moyen de se vider l’esprit et d’oublier ses petits soucis. En une heure, je suis très fière d’avoir réalisé… une ligne d’une dizaine de centimètres. Je regarde alors les œuvres autour de moi et réalise que la broderie est un véritable art : exigeant mais tellement gratifiant.

 

Broder est un excellent moyen de se vider l’esprit et d’oublier ses petits soucis

à partir de

70 €

par personne

Cette expérience comprend

  • Une journée découverte (6h) de la broderie Glazig à l’Ecole de Broderie d’Art de Quimper
  • L’ensemble des fournitures nécessaires à la réalisation de votre pièce

Informations complémentaires

Découvrez nos autres expériences bretonnes

Site officiel du tourisme en Bretagne