© Simon Bourcier

Zoom sur la rando‑photo en Bretagne‑sud

Avec Valérie, photographe, la nature bretonne vous sourit !

Zoom sur la rando‑photo en Bretagne‑sud

Photographier, littéralement “peindre avec la lumière”, est un art que Valérie partage avec joie. Cela se ressent dès ses mots de bienvenue. Cette professionnelle attentionnée nous entraîne dans une captivante rando-photo entre menhirs et dunes. Dans la belle et inspirante luminosité changeante de la Bretagne, débutants et initiés ont le même objectif : se faire plaisir.

De la théorie à la pratique

Dans le village côtier d’Erdeven, appareils photographiques numériques, bridge, hybride, réflex sortent des sacs. Ils sont tous bienvenus ! Avec un langage imagé et dynamique, Valérie rappelle quelques bases techniques. En guise de préambule : “Le boîtier, c’est la tête. L’objectif, c’est l’œil.”. Autour du café, les notions de focale, de profondeur de champ, d’ouverture… prennent une nouvelle saveur. Anna mémorise que “le 35 mm est l’objectif le plus proche du regard humain”. Quelques exemples et schémas à l’appui, tout devient plus net ! Cette mise en pupilles déclenche des envies de terrain.

Des menhirs mis en perspective

A proximité, les menhirs de Kerhézo sont les 1ères sources d’inspiration. Ils ont pour avantage de se tenir immobiles depuis près de 5000 ans ! Les alignements, encadrés d’arbres, de bruyères et d’ajoncs, sont parfaits pour tester la profondeur de champ avec 2 ouvertures différentes. Guidé par Valérie, Ronan en profite pour mieux maîtriser les réglages de son appareil. La photographe jette un œil bienveillant sur les exercices et développe quelques astuces sur la composition. Ses remarques amicales incitent à “se rapprocher du sujet” et à “ne pas trop le centrer”.

Le noir et blanc entre dans la légende

Dans ce paysage aux allures légendaires, un robuste chêne étire ses branches au-dessus de la lande. Valérie suggère de passer au noir et blanc pour mieux exprimer cette ambiance quasi-mystique. Les uns et les autres crapahutent sur le granit ou s’agenouillent derrière une haie de mégalithes à la recherche d’un bon angle. Entre deux prises de vue, Cristelle déclare spontanément : “C’est chouette, on va pouvoir mieux exploiter notre appareil.”

Une balade entre Golfe et Ria d’Etel

Faisant de la photographie une activité à la fois artistique et physique, on s’aventure dans un chemin creux bordé d’arbustes et de murets. Une clairière où se nichent des menhirs aux lignes bousculées invite à prendre la pose et la pause. Des pinceaux de lumière caressent les reliefs. Valérie propose de jongler entre netteté et flou, de s’arrêter sur les formes originales des mégalithes et la matière des lichens. Tout le monde tourne autour des géants de granit, se penche, ose le face à face avec des taches de couleurs. En découvrant les prises de vue, Valérie précise qu’il ne “faut pas vouloir montrer trop de choses”.

3, 2, 1 : Souriez !

La balade se poursuit. Un arbre enlaçant un mur, une marque de peinture signalant une boucle de randonnée rythment la marche en devenant des sujets de pratique. De plus en plus à l’aise, Ronan tente des choses. Et les réussit ! Plus loin, le chemin se borde de pins. Les odeurs d’humus et de champignons attirent la curiosité. Des baies sauvages, des coussins de mousse vert vif aiguisent l’œil. Mettant à l’œuvre les récents apprentissages, Anna saisit des têtes de korrigans dans l’alliance des mousses et de la pierre. Cristelle accentue les jeux d’ombre et de lumière sur un tronc vermoulu. Pascal “cueille” des girolles sur un tapis de feuilles. La tête et la carte-mémoire pleines d’expérience, la rando-photo se conclut par un joyeux portrait de groupe ! Et par de multiples idées pour mêler clichés et marche à pied !

 

à partir de

70€

par personne

Cette expérience comprend

  • Une 1/2 journée de stage « Rando-Photo » à la découverte de la Bretagne, animée par Valérie Debord, photographe auteur professionnelle

Informations complémentaires

Découvrez nos autres expériences bretonnes

Site officiel du tourisme en Bretagne