Ancien Régime et Révolution

Cap sur de nouvelles idées !

Le pouvoir royal s’impose. Il organise l’économie, la justice, la marine. Il établit le parlement de Bretagne à Rennes, dans un bâtiment de tuffeau, granit et ardoise. Il développe les ports de commerce et d’armement. Vauban fortifie le littoral, comme dans la baie de Morlaix. A la Révolution, ces progrès mènent à diviser les « bleus », souvent bourgeois, et les « blancs » de la noblesse.

Photo 1 Ancien Régime et Révolution Photo 2 Ancien Régime et Révolution Photo 3 Ancien Régime et Révolution

A l’abordage !

Le royaume établit un fort national, renforce les remparts et arme 900 bâtiments dans la cité corsaire de Saint-Malo. Mais nulle inquiétude, vous pénétrerez en paix dans la ville de Surcouf et de Jacques Cartier, découvreur du Canada en 1534. Témoin d’un urbanisme qui progresse et qui exige de construire en pierre pour éviter les incendies, l’Hôtel d’Asfeld, avec ses grandes fenêtres, est une véritable maison de corsaire. Enrichis par les courses, les armateurs bâtissent hors-les-murs des malouinières, des gentilhommières aux façades symétriques et aux somptueux intérieurs, avec jardin à la française. Entrez, plusieurs vous ouvrent leurs portes !

Un commerce drôlement épicé !

Colbert installe à Lorient la Compagnie des Indes Orientales. Porcelaines, soies, épices y sont débarquées, sous la protection de la citadelle de Port-Louis.

A Nantes, les façades penchées de l’île Feydeau n’abritent plus d’épices. Leur beauté a une face sombre : leurs propriétaires ont profité du honteux commerce triangulaire.

Vive la Révolution…enfin presque

Les esprits rebelles sont toujours là ! En 1675, des insurgés refusant la hausse des taxes organisent la Révolte du Papier timbré. En 1720, le marquis de Pontcallec tente vainement de créer une république. Dès janvier 1789, la bourgeoisie, issue du récent essor commercial, réprouve la noblesse et voit la Révolution d’un bon œil. En 1793, lorsque la Convention veut envoyer 300 000 hommes à la guerre, les chouans se révoltent. Leurs tentatives, derrière Cadoudal, seront stoppées à Quiberon. Napoléon ramène le calme et crée des villes de garnison comme la stricte Napoléonville de Pontivy.

Le saviez-vous ?

Chateaubriand, romantique ou politique ?

Chateaubriand, enterré à Saint-Malo, est plus célébré pour son œuvre romantique que pour ses essais sur la Révolution ou ses attirances monarchistes.

fans de Bretagne

Amoureux de la Bretagne, venez partager vos plus belles expériences bretonnes.

www.fansdebretagne.com

Newsletter

Restez connecté à la Bretagne en vous abonnant à la newsletter