© Emmanuel Berthier

Le lac de Guerlédan et le canal de Nantes à Brest

Une mer d'eau douce !
Voir la vidéo

Le lac de Guerlédan et le canal de Nantes à Brest

Entre Mûr-de-Bretagne et l’Abbaye de Bon Repos, le lac de Guerlédan déroule ses rives boisées au cœur de l’Argoat. Ce magnifique plan d’eau, formé par la construction d’un barrage hydroélectrique, se niche dans le vaste massif forestier de Quénécan. Un paradis pour les amateurs de tourisme vert !

Une mer d'eau douce !

Le plus grand lac de Bretagne

Formé par les eaux du Blavet, cet immense lac artificiel de 400 hectares et de 52 M de m3, s’étend sur 12 km. Créé pour alimenter le barrage de Guerlédan, il recouvre une ancienne vallée d’ardoisiers depuis 1930. Sa construction a entraîné la disparition d’écluses jalonnant le Canal de Nantes à Brest. Depuis, la voie fluviale se divise en deux tronçons. Avec ses criques bordées d’arbres, ses chemins de randonnée et ses panoramas, c’est un des plus beaux sites de la Bretagne intérieure.

Le plein d’activités pour s’oxygéner

Sur les rives, plages et bases nautiques sont d’excellents points de départ pour s’élancer sur le lac en kayak, voilier, pédalo ou ski nautique. Les pêcheurs chanceux ramènent des brochets ou des sandres. Un sentier effectue le tour du plan d’eau. Il faut 2 bonnes journées de marche pour le parcourir en entier. Une belle balade, parfois sportive, conduit aux crêtes schisteuses et aux allées couvertes des Landes de Liscuis. Un autre chemin s’aventure dans les Gorges de Daoulas, vallée étroite et sauvage aux versants garnis d’escarpements rocheux. Dans la forêt, de multiples circuits équestres et VTT sont balisés.

Une visite « branchée »

Erigé de 1923 à 1930, le barrage a exigé un travail de titan. Les 45 mètres de haut et 206 mètres de long de ce monument produisent 25 M de Kwh par an. Un rond-point belvédère surplombe le barrage, offrant une magnifique vue sur le lac.

Un nouveau souffle pour les forges

Au creux d’un vallon, le hameau des Forges-des-Salles est un des plus anciens sites métallurgiques de Bretagne. Depuis l’arrêt de l’activité en 1880, l’école, le bureau de paye, la cantine, la menuiserie ont été réaménagés pour présenter leurs fonctions d’origine.

L’Abbaye de Bon-Repos mise en lumière

Fondée en 1184, l’abbaye cistercienne de Bon-Repos est restée majestueuse. Des artisans bénévoles redonnent leur splendeur à d’imposants vestiges. L’été, un spectacle son et lumière met en vedette son architecture.

Le saviez-vous ?

Un village englouti ?

Tous les 10 ans depuis 1951, le lac est asséché, dévoilant un paysage étonnant : figé dans les profondeurs, le village des ardoisiers ressurgit avec ses maisons, ses jardinets, ses écluses.

Site officiel du tourisme en Bretagne