Châteaugiron

Une ancienne cité toilière à l’ombre d’une forteresse médiévale
Voir la vidéo

Châteaugiron

Au seuil de Rennes, Châteaugiron fait partie des séduisantes Petites Cités de Caractère. Son centre-ville est fièrement signalé par les hautes tours d’un château médiéval. Sa prospérité historique se lit encore au fil des nombreuses maisons de marchands aux pans de bois colorés.

Une ancienne cité toilière à l’ombre d’une forteresse médiévale

Une forteresse en pleine ville

Monument-phare de Châteaugiron, le château a été construit au11e siècle pour défendre la capitale bretonne. Aujourd’hui, les douves, l’imposant donjon du 13e siècle et la Tour de l’horloge rappellent cette vocation militaire. Se dressant face à vous, le logis principal du 14e siècle a été transformé au 18e siècle pour arborer son allure actuelle. Perpétuant son rôle central dans la cité, il abrite désormais l’hôtel de Ville. La chapelle du château, superbement restaurée, s’est métamorphosée en centre d’art, les 3 CHA (pour CHApelle, CHÂteau et CHÂteaugiron). Ses hautes fenêtres éclairent un bel espace dédié à des expositions artistiques.

Les pans de bois tissent leur toile

Au Moyen-Âge, de nombreuses maisons viennent se blottir auprès des tours du château. Le commerce y est florissant, porté par la production de toile à voile : les Noyales. Une balade dans les rues du centre-ville vous mène à l’adresse de ces marchands toiliers. Dans la rue de la Madeleine, leurs demeures à pans de bois ouvragés déclinent une audacieuse palette de couleurs, ressurgie des 15e et 16e siècles. Le chemin à travers l’histoire se prolonge jusqu’aux halles construites en 1858.

Des chemins ouverts à de naturelles découvertes

Qui dit toile, dit chanvre, lin mais aussi tissage, associés à une forte présence de l’eau. Elle est là, domptée dans le lavoir Saint-Nicolas et libre dans la zone humide de la Glaume, qui préserve un espace naturel en pleine ville. Flâner sur ce site offre une verdoyante parenthèse. Libellule, héron cendré, bergeronette des ruisseaux accompagnent vos pas, au milieu des iris et des joncs. A pied ou à vélo, le parcours peut s’évader vers d’autres cadres luxuriants comme les jardins du château du Bois d’Orcan, à Noyal-sur-Vilaine.

Monument-phare de Châteaugiron, le château a été construit au 11e siècle pour défendre la capitale bretonne.

Le saviez-vous ?

Un son de cloche venu de loin

Dans la Tour de l’horloge, sonne régulièrement Henriette, une vénérable cloche. Depuis 1666, elle rythme la vie de la cité médiévale.

Les incontournables

  • Le château (12e, 13e, 15e et 18e siècles)
  • Les maisons en pans de bois (16e, 17e et 18e siècles)
  • L’église Sainte-Marie-Madeleine (19e siècle)
  • Le prieuré Saint-Nicolas (16e-17e siècles)
  • Les anciennes halles (19e siècle)
  • Les maisons nobles de la Corne-du-Cerf, de la Cour-Beaulieu et de la Pince-Guerrière (15e – 16e siècles)
  • Les lavoirs Saint-Nicolas et de la Roche
  • L’étang

Les dispositifs de visites guidées

  • Visite guidée pour individuels
  • Visite guidée pour groupe

Infos & réservation

Office de Tourisme du Pays de Châteaugiron


Site officiel du tourisme en Bretagne