© Valéry Joncheray
Montfort‑sur‑Meu Une tour dans l’histoire du pays pourpré

Montfort‑sur‑Meu

Entre Rennes et Brocéliande, Montfort-sur-Meu est une ville de caractère amarrée au confluent des rivières du Meu et du Garun. Fortifiée au Moyen-Âge, la cité conserve une robuste tour qui veille sur votre découverte des maisons à pans de bois et des coquettes demeures de schiste rouge, du moulin, du séchoir et de l’ancien couvent des Ursulines.

Une tour dans l’histoire du pays pourpré

La tour de Papegaut, un détour vers le 14e siècle

Pour protéger une position stratégique, le fondateur de la ville, Raoul de Montfort, édifie un premier château-donjon au 11e siècle. Les Ducs de Bretagne le transforment au 14e siècle en véritable forteresse, pourvue de tours et de portes. Aujourd’hui, la tour de Papegault, aux mâchicoulis intacts, est l’immanquable repère de votre parcours ! Avec un peu de chance (et en vous renseignant à l’Office de Tourisme), vous pourrez accéder à son sommet pour un imprenable 360° sur la cité.

Des maisons à pans de bois jusqu’aux bâtiments de schiste

Au pied des murailles, les maisons à pans de bois se développent au 16e siècle. Elles vous invitent dans les rues les plus anciennes de la ville. Des demeures de schiste, aux menuiseries colorées, sont venues les rejoindre au fil du temps. Chaleureuse, la pierre rouge locale a inspiré des frises à repérer sur les constructions du 19e et du début 20e siècle telles que le moulin des Planches, le séchoir à linge ou la salle des fêtes.

Propice à la flânerie et à la spiritualité

Incitant à la promenade, la rue de la Saulnerie dévoile de belles demeures et de charmantes maisons « vitrines ». Sonnez au n°15 et les pères Monfortains vous ouvriront la maison et le jardin de Louis-Marie Grignion, saint missionnaire du 17e siècle. L’abbaye voisine et l’église à flèche carrée bâtie sur les hauteurs célèbrent également ce religieux fondateur de deux congrégations religieuses.

Des richesses à découvrir dans le pays pourpré

En suivant les méandres des cours d’eau, à pied ou à vélo, des lavoirs se découvrent, le jardin public apparaît et l’Abbaye Saint-Jacques fait pointer son portail. Encore quelques minutes et vous voici en forêt. Des mégalithes se cachent sous les arbres non loin des vestiges de la voie romaine qui reliait Condate (Rennes) à Vorgium (Carhaix). Si vous préférez les activités nautiques ou le farniente, le lac de Trémelin vous accueille sur ses rives. Partout, les affleurements de schiste donnent à cet environnent le surnom de « Pays pourpré ».

Pour les activités nautiques ou le farniente, le lac de Trémelin vous accueille sur ses rives.

Le saviez-vous ?

Au Moyen-Âge, une cible représentant un oiseau multicolore dénommé « Papegaut » était fixée sur une tour lors des concours d’archers et d’arbalétriers. C’est à cette cible que la tour médiévale de Montfort doit son appellation.

Les incontournables

  • Maisons du 15e siècle (rue de la Saulnerie)
  • Les remparts et la Tour du Papegaut (14e siècle)
  • L’ancien couvent des Ursulines
  • L’abbaye Saint-Jacques
  • Les parcours du centre-ville et de la forêt

Les dispositifs de visites guidées

  • Parcours de randonnée dans la ville et la forêt

Infos & réservation

Office de Tourisme du lac de Trémelin


Site officiel du tourisme en Bretagne
Nos suggestions