Voir les photos (10)

À la découverte du patrimoine - Dinan-Léhon

à Dinan
12.5 km
  • Fondée au IXe siècle, l’abbaye bénédictine Saint-Magloire de Léhon constitue depuis des siècles l’âme du territoire. Après la «fureur normande» qui voit les moines fuir vers Paris, un prieuré est rétabli au XIIe siècle et passe, en 1181, sous l’autorité de la très dynamique abbaye tourangelle de Marmoutier. En réaction, les seigneurs de Dinan-Bécherel renforcent leur présence sur le territoire en faisant construire l’actuel château et en érigeant, en 1218, une seigneurie à Léhon. Après...
    Fondée au IXe siècle, l’abbaye bénédictine Saint-Magloire de Léhon constitue depuis des siècles l’âme du territoire. Après la «fureur normande» qui voit les moines fuir vers Paris, un prieuré est rétabli au XIIe siècle et passe, en 1181, sous l’autorité de la très dynamique abbaye tourangelle de Marmoutier. En réaction, les seigneurs de Dinan-Bécherel renforcent leur présence sur le territoire en faisant construire l’actuel château et en érigeant, en 1218, une seigneurie à Léhon. Après quelques décennies d’existence, cette dernière est acquise en 1264 par le duc de Bretagne Jean Ier.
    Au XIVe siècle, les ducs séjournent quelques fois au château de Léhon – à commencer par Charles de Blois et son épouse Jeanne de Penthièvre lors de la guerre de Succession de Bretagne – mais la construction de la tour résidence de Dinan par le duc Jean IV entraîne un abandon progressif du site à partir du milieu du XVe siècle.
    Sous l’impulsion du Père Noël Mars, prieur de Saint-Magloire entre 1604 et 1611, l’esprit réformateur se répand à Léhon. Le prieuré connaît alors un renouveau spirituel et économique à l’origine de très importantes modifications des bâtiments conventuels. Pourtant, un siècle plus
    tard, en 1768, la crise des vocations monastiques entraîne la dispersion de la communauté sur décision royale et les six derniers moines quittent définitivement Saint-Magloire de Léhon.
    Tout au long du XIXe siècle, la commune demeure à dominante rurale avec de nombreux hameaux patrimoniaux qui rivalisent avec le bourg.
    Les bords de Rance voient le développement d’une activité textile ainsi que l’installation, à partir de 1836, de la communauté des frères de Saint-Jean-de-Dieu, premier établissement des Côtes d’Armor consacré aux aliénés.
    Aujourd’hui, l’ancienne abbaye Saint-Magloire offre un écrin exceptionnel permettant d’accueillir chaque année de nombreux artistes. Sauvé une première fois entre 1892 et 1897 grâce à l’action conjointe du maire de Léhon, Louis Chupin, et de l’abbé Fouéré-Macé, le monument connaît, à partir des années 1980, plusieurs campagnes de restauration.
    De son côté, l’ancien château fait l’objet d’une importante remise en valeur au tournant des années 2000. Au 1er janvier 2018, Léhon fusionne avec la ville voisine de Dinan, mais demeure une Petite Cité de Caractère® fière de son histoire et attachée à la qualité de son cadre de vie.

    Les Petites Cités de Caractère® valorisent le patrimoine, accueillent du public et proposent des animations locales. Tout au long de l’année, prenez le temps de pousser leurs portes, de les visiter et d’y apprécier un certain art de vivre. Découvrez-les sur https://www.tourismebretagne.com/pcc
Site officiel du tourisme en Bretagne