Balade Glazik - boucle vélo

VTC ,  Vélo route à Pommerit-le-Vicomte

12.9 km
VTC
50min
Facile
12.9 km
Vélo route
50min
Facile
imgcarousel-name-misingSeverine_Richard
imgcarousel-name-misingJardin des Mélanges
imgcarousel-name-misingCommunauté de Communes Lanvollon-Plouha
  • Avec cette boucle, on passe en mode « glazik » : glaz en breton c’est le bleu de l’eau, mais aussi le vert de nos campagnes, un espace préservé et résolument breton tourné vers la vie : le dynamisme de ses habitants, une nature et un patrimoine à la fois sources de bien-être et de force, des traditions à vivre et à partager. Ainsi Pommerit-Le-Vicomte s’exprime au travers de son Bagad, du cercle celtique Korriganed Panvrid, deux ensembles régulièrement primés aux concours traditionnels. Cette commune arbore également un label Villes et Villages fleuris à 3 fleurs. A Saint Gilles Les Bois le Jardin des Mélanges ce couleurs, une pincée de féérie et une bonne dose de bonne humeur. Circuit balisé
  • Documentation
    Les fichiers GPX / KML vous permettent d'exporter le tracé de votre randonnée sur votre GPS (ou autre outil de navigation)
  • Clientèles acceptées
    • Individuels
Points d'intérêt
1 If millénaire
Cet if, le plus vieux des Côtes d'Armor, a entre 1 500 et 1 800 ans, il n'a pas moins de 9,50 m de circonférence et 12 m de hauteur.
2 La Cracousserie
Le monument de la Cracousserie rend hommage au courage de jeunes maquisards (ils avaient de 17 à 22 ans) face à la barbarie humaine. Le 15 juillet 1944, Jean Langlois, Joseph Denis, Yvon Denis son frère, Armand Charles Le Bars et Albert Payen ont été pris en chasse puis en embuscade sur dénonciation alors qu’ils regagnaient le maquis de Pommerit-Le-Vicomte. Alors que les 5 jeunes gens se battaient contre cent Allemands, ils ont tenu avec honneur et courage leur engagement pour la France jusqu’à leur dernier souffle rendu à la Cracousserie.
3 La chapelle de Douannec
Bien qu’à ce jour aucun document n’atteste de l’origine exacte de la chapelle de « DOUANNEC », de nombreux éléments découverts récemment laissent penser que cet édifice est la reconstruction, en bien plus grand, d’une petite chapelle manoriale qui dépendait d’une maison noble voisine dont on peut encore voir les ruines.
La chapelle de « DOUANNEC », a été saisie et vendue comme bien national durant la révolution, le 22 fructidor an 2, mais elle a échappé à la destruction, à la différence des quatre autres chapelles de Gommenec’h, grâce à une généreuse action de Pierre DUVAL qui a vu son dénouement en 1818.
On peut y admirer, aujourd’hui, entre autre, de nombreux ex-voto et les statues polychromes (certaines étonnantes) des autres chapelles vendues qui, après une disparition de 23 années, sont réapparues comme par miracle dans la chapelle sauvée.
Le pardon en l’honneur de la chapelle se célèbre le 2ème dimanche de septembre.
Origine du nom DOUANNEC : du breton « douan ou pouan » : douleur, chagrin, affliction. Vierge que les pèlerins en peine viennent implorer.
Site officiel du tourisme en Bretagne