© Emmanuel Berthier
En Bretagne, la high tech s’invite en thalasso Et vous, vous êtes plutôt cryothérapie, OligoScan ou sauna japonais ?

En Bretagne, la high tech s’invite en thalasso

On ne vient pas en Bretagne par hasard pour son séjour thalasso… ! Utilisés pour optimiser et prolonger les bienfaits des soins à l’eau de mer, les équipements de pointe fleurissent un peu partout dans les centres bretons, pour répondre aux dernières tendances et à toutes les envies. Ils détendent en profondeur grâce aux rayons infrarouges, dépistent les métaux lourds dans l’organisme d’un simple scan, aident à récupérer après un effort sportif grâce au froid… A la carte ou dans le cadre d’un programme de plusieurs jours : petit tour d’horizon et mode d’emploi !

1. La cryothérapie, ou la remise en forme par le froid extrême

On la pare de nombreux bienfaits – anti-inflammatoires, relaxants, circulatoires… Issue des travaux d’un chirurgien orthopédiste japonais, la cryothérapie corps entier a d’abord été prisée des athlètes de haut niveau (l’Insep abrite un centre de référence), avant d’essaimer de façon plus large ces dernières années auprès du grand public. Préparation et récupération physique, problèmes rhumatologiques, mais aussi troubles du sommeil, migraines, syndromes dépressifs, lésions de la peau, problèmes circulatoires… : ses indications sont diverses et variées.

Comment se passe la séance ? Debout dans un caisson individuel (en maillot de bain), votre corps est soumis à une baisse graduelle de la température sous l’action de l’azote gazeux : entre – 120°C et – 170°C en général. Seule la tête dépasse, afin de protéger les yeux, les voies respiratoires et les oreilles. Sous l’effet du choc thermique, la température de la peau chute à 12° en moyenne, sans impact sur la température centrale du corps, nous explique-t-on. Dans les centres de thalasso en Bretagne, la séance dure entre 1,30 mn et 3 mn maximum, sous le contrôle d’une personne formée à la technique – c’est primordial. Ça peut être impressionnant la première fois, mais c’est absolument sans douleur.

Où ? A la thalasso de Roscoff, de Douarnenez, Baie de La Baule à Pornichet, de Dinard (avec un appareil de dernière génération), de Quiberon et au Royal Barrière Thalasso & Spa à La Baule. Au Royal Barrière, des soins de cryothérapie visage sont également proposés. Le froid varie selon la zone à traiter et la finesse de la peau. Action anti-rides, coup d’éclat, pores resserrées : tout dépend de l’objectif visé !

2. L’OligoScan, votre check up minute en minéraux et oligo-éléments

Son nom parle de lui-même ! L’OligoScan est un appareil de diagnostic qui agit par spectrophotométrie pour scanner les tissus de la peau. En quelques minutes, il délivre un bilan détaillé des carences et des excès en minéraux et oligo-éléments observés dans vos tissus. L’OligoScan dépiste aussi la présence éventuelle de métaux lourds (plomb, mercure…) et mesure le niveau de stress oxydatif de votre peau. Dans certains établissements équipés d’appareils dernière génération, il est également possible de réaliser un bilan vitaminique, comme à la Thalasso & Spa le Royal Barrière à La Baule.

Comment se passe la séance ? Le process est très simple. En général, c’est le médecin ou la diététicienne du centre qui réalise l’examen. Une fois le contact établi, ils appliquent le spectromètre sur la paume de votre main : celui-ci est relié à un logiciel et rend son verdict immédiatement. C’est rapide, non invasif et sans douleur, là aussi : de quoi optimiser votre prise en charge et proposer un programme personnalisé, notamment en matière d’alimentation. Dans certains établissements, des compléments alimentaires vous seront recommandés pour rééquilibrer vos apports en minéraux et en oligo-éléments.

Où ? A la thalasso de Dinard, de Quiberon, de Roscoff, de Douarnenez, Baie de la Baule Pornichet, au Miramar La Cigale et à la Thalasso & Spa Royal Barrière La Baule.

3. Le sauna japonais, la détox par excellence

On le connaît sous le nom de Iyashi Dôme, mais il s’agit en fait d’une marque commerciale. En associant chaleur douce et infrarouges longs, le sauna japonais favorise l’élimination des toxines, ces substances toxiques nuisibles pour notre organisme, et parvient même à faire fondre nos réserves graisseuses en les transformant en énergie. D’où son utilisation fréquente dans les séjours détox et minceur ! Il est aussi utilisé pour améliorer le sommeil, récupérer après l’effort, lutter contre la fatigue et le stress…

Comment se passe la séance ? Elle est absolument indolore et dure en général 30 à 40 minutes. Allongé sous un caisson, la tête à l’extérieur, le corps est soumis à une température qui grimpe progressivement jusqu’à 55°C, contre 70°C à 90°C pour un sauna traditionnel. La chaleur est donc beaucoup plus douce et la sensation d’enfermement quasi-inexistante (sauf claustrophobie avérée). Un moment de pure détente et chargé de promesses : une seule séance permettrait de brûler 600 calories et représenterait une dépense énergétique équivalente à 20 km de course à pieds… !

Où ? A la thalasso de Quiberon et au Miramar La Cigale.

Bon à savoir

Quel que soit l’appareil, renseignez-vous auprès de votre médecin traitant, du médecin du centre de thalasso ou de l’équipe thalasso pour connaître les éventuelles contre-indications. Ces différents soins sont proposés dans le cadre de cures et de programmes « clé en mains » de plusieurs jours. Ils sont également accessibles à la carte et aux personnes extérieures (touristes, population locale) : avant de réserver, informez-vous auprès des établissements.

Vous aimerez aussi

Site officiel du tourisme en Bretagne
Nos suggestions