© Emmanuel Berthier
Malestroit La Perle de l’Oust

Malestroit

Par son histoire, son dynamisme commercial, la petite cité de caractère de Malestroit est plus grande qu’il n’y paraît ! Des bords de l’Oust, des rues anciennes se glissent intra-muros, entre les façades de pierre et les maisons à colombages. De curieuses sculptures, des témoignages d’une histoire tumultueuse et d’un florissant passé commercial, rythment la découverte de cette cité millénaire.

La Perle de l’Oust

Sous le signe de l’eau : d’un méandre de l’Oust au canal de Nantes à Brest

Inscrite dans la boucle d’un méandre de l’Oust, Malestroit est née au 11e siècle, à l’ombre d’une motte féodale, puis d’un château fort, bâti sur un ilot entre deux bras de la rivière contrôlant une voie de passage. Au 16e siècle, la construction de deux écluses à sas, parmi les premières de France, relie Malestroit à Redon ; l’activité commerçante prend pleinement son essor et développe la cité aux Besants d’Or… Quatre faubourgs viennent entourer le centre historique intra-muros et les ruines de ses remparts. Des ruelles étroites ouvrent en direction du canal de Nantes à Brest, l’écluse et le chemin de halage.

Des décors sculptés plein d’humour

Au 15e siècle, la cité devient l’une des neuf baronnies de Bretagne, et se clôt de fortifications dont il reste quelques traces. Place du Bouffay, agréablement installé à la terrasse d’un café, vous n’aurez qu’à lever la tête pour admirer les vestiges d’un passé marqué par les croisades et un commerce florissant. Au côté des majestueuses demeures en granit sculpté, d’étonnantes maisons en pans de bois arborent de singulières figurines évoquant les fabliaux du Moyen-Âge : la truie qui file, le lièvre jouant du biniou, le pélican. De l’autre côté de la place, entrez dans la remarquable église Saint-Gilles (11e-16e siècles). D’exceptionnelles peintures ont été récemment découvertes sur ses voûtes.

Le saviez-vous ?

«Quae numerat nummos non malestrica domus» : « N’est pas de Malestroit celui qui compte ses besants ». La devise de la ville marque son attachement à la qualité de l’accueil.

Les lapins crétins, personnages de dessins animés et de jeux vidéo, ont élu domicile dans une ancienne bâtisse du 15e siècle au cœur de la cité.

Les incontournables

  • La place du Bouffay (maisons des 15e et 16e siècles)
  • L’île Notre-Dame
  • L’église Saint-Gilles (12e-16e siècles)
  • La chapelle de la Madeleine
  • Le monastère des Augustines
  • Les rues du Général de Gaulle, Sainte-Anne et des Ponts (maisons 15e et 16e siècles, schiste pourpre, vert et bleu, poudingue, grès et granit de taille)
  • Le déversoir, le moulin et l’écluse
  • Les maisons en pans de bois
  • La maison de l’eau et de la pêche
  •  

    Les dispositifs de visites guidées

    • Circuit d’interprétation

Infos & réservation

Office de Tourisme de Malestroit


Contactez-nous

Voir le site Internet

Site officiel du tourisme en Bretagne