© Mathieu Le Gall

Échappée urbaine et artistique

Une escale culturelle à Brest et Landerneau
Idée séjour

Échappée urbaine et artistique

Partez à l’aventure au bout du monde dans une métropole en pleine renaissance culturelle, pelotonnée dans l’une des plus belles rades de France.

Suggestion à réaliser en
3 jours
A partir de 175
PAR PERSONNE POUR 3 J/2 N

En un coup d’oeil

On ne passe pas à Brest. On y vient. Ainsi parle le dicton. Ville du bout du monde, dernière escale avant l’Amérique… Brest regarde résolument vers le futur. La cité du Ponant ? C’est un port, des ponts, des marins, des étudiants… C’est un contact humain sans pareil et un patrimoine industriel qui revit à l’heure des arts.

De la rue de Siam au musée d’art moderne de Landerneau, via le nouveau pôle culturel des Capucins, profitez de trois jours pour lier connaissance avec le Brest contemporain et ses alentours.

Dans « Brest même »

Depuis la gare TGV, offrez-vous dix minutes de marche jusqu’à votre hôtel pour prendre le pouls de la ville. Vous logerez en plein centre, au pied du tramway. En flânant rue de Siam, la grande artère commerçante, vous arriverez à l’Arsenal, le port militaire. Poursuivez sur le pont levant de Recouvrance pour embrasser la vue, la tour Tanguy et les rives de la Penfeld. En filant jusqu’au jardin des Explorateurs, vous ferez connaissance avec la rade et le château qui abrite un formidable musée de la Marine.
Brest est une ville étudiante, festive en toute saison. Vous trouverez sans peine un bar animé sur le port de commerce ou à Saint-Martin, le « quartier latin » local. Pour les concerts, jetez un œil à la Carène ou au mythique cabaret Vauban. Rappelez-vous : Brest est la ville natale de Yann Tiersen, Miossec, Matmatah et Béatrice Dalle !

  • Voyagez sur toutes les mers du monde à Océanopolis, le plus grand parc animalier aquatique de Bretagne
  • Tout l’été, les Jeudis du Port habillent Brest aux couleurs de la fête, de la musique et des arts de la rue

Landerneau, art et eau

Après le petit-déjeuner, retournez à la gare prendre le TER. Après dix minutes de train seulement, vous descendrez à Landerneau. Blottie au fond de la rade, la ville héberge de riches demeures d’armateurs, de belles maisons à pans de bois ou recouvertes d’ardoises. Le clou de la visite ? Le pont de Rohan, l’un des derniers ponts habités d’Europe ! Après une visite aux ateliers Lafayette, le nouveau QG de la création artisanale, partez en balade sur les berges de l’Elorn pour respirer l’air d’une ville d’eau, à cheval entre un fleuve et la mer. Mais ne partez pas sans visiter le Fonds Hélène & Edouard Leclerc pour la culture. L’ancien couvent des Capucins – où fut implanté le premier hypermarché de l’enseigne – accueille des expositions d’art moderne d’envergure internationale (Miró, Dubuffet, Giacometti, Chagall, Picasso…).

  • Le parc urbain du Family offre cinq hectares de nature pour respirer, jouer et se détendre au bord de l’eau

Les Capucins sur un plateau

Un vent de modernité souffle sur Brest. Il vous pousse sur les hauteurs du nouvel écoquartier des Capucins. Comment y aller ? En téléphérique, le premier du genre en France ! Depuis la presqu’île, un panorama grandiose se dévoile.
Goûtez la vue avant de prendre le pouls d’un site patrimonial d’exception, désormais tourné vers les arts et la création. Hier couvent, caserne puis usine, les Ateliers des Capucins étonnent par leur architecture industrielle typique du 19e. La vigie de pierre abrite la plus longue rue intérieure d’Europe – 160 m de long et 18 m de large. Les riders, les  start-ups et les street artistes ont flairé le filon.
Laissez-vous surprendre par un concert, une expo ou un show de danse. Faites votre pause littéraire sous les nefs de la nouvelle médiathèque, l’une des plus grandes de France.

  • L’office du tourisme de Brest Métropole organise une visite guidée pour revivre l’épopée industrielle des ateliers
  • La médiathèque des Capucins est ouverte le dimanche après-midi

On aime !

  • La rénovation urbaine en cours du plateau des Capucins
  • Voyager dans les airs à bord du premier téléphérique urbain de France

Votre hébergement

Hôtel Océania****

De cet établissement à l’esprit design vous pourrez découvrir la ville à pied.
Plus central, on ne fait pas. Situé rue de Siam, à 5 mn du château, l’Oceania Brest Centre joue résolument la carte de la modernité. Magnifiquement rénové par un architecte brestois, il a conservé son superbe salon anglais tout en y ajoutant une touche branchée qui séduira.
Quant au Nautilus, c’est « le » resto branché du centre-ville qui a l’avantage de servir jusqu’à minuit une cuisine aux saveurs du monde à des prix vraiment très doux. Une escale idéale !

Rejoindre votre établissement sans voiture

A votre arrivée en gare de Brest, 3 solutions s’offrent à vous :

  • Marchez sur 700m jusqu’à votre hôtel. Comptez 10 minutes.
  • Rejoignez à pied (comptez 5mn) l’arrêt de bus « Kennedy Gare ».
  • Empruntez la ligne 4 du réseau de bus Bibus en direction de « Hôpital Cavale 2 ».
  • Descendez à l’arrêt « Liberté Quartz ». Comptez 2 minutes.
  • Marchez 5 minutes jusqu’à votre hôtel.
  • Prenez le tram à la station « Liberté » et descendez à la station « Siam » (comptez 2 minutes de trajet).
  • Marchez 3 minutes jusqu’à votre hôtel.

Pour consulter les horaires et réserver vos titres de transport, rendez-vous sur voyages-sncf.com, fr.ouibus.com/fr et sur  www.bibus.fr.

Rejoindre Landerneau sans voiture

Consultez tous les horaires de la ligne Brest – Landerneau – Morlaix et la ligne Brest – Saint-Brieuc – Rennes.

Déplacez-vous en toute tranquillité en Bretagne avec BreizhGo. C’est un outil vous permettant de calculer votre itinéraire et de détailler l’accessibilité de chaque mode de transport : breizhgo.com

Télécharger le mémo de voyage

Toutes les informations du site et plus, dans un fichier PDF.

3 jours / 2 nuits Du 01/01 au 31/12/2019
Idée séjour estimée (par personne adulte, sur une base double) 175 €

Le tarif indicatif (à partir de) comprend : 2 nuits en chambre double à l’hôtel Océania 5* avec les petits déjeuners et un menu au restaurant de l’hôtel Le Nautilus, un menu terroir au restaurant le Ruffé, le trajet A/R TER Brest – Landerneau, l’entrée au Fonds Hélène et Edouard Leclerc, les billets de bus A/R incluant l’accès au téléphérique.

Les hébergeurs  « En Bretagne sans ma voiture » sont tous engagés dans une démarche de Développement Durable.

Concrètement, les professionnels s’engagent à :

  • Contribuer activement à l’économie locale
  • Pratiquer une politique d’achat responsable
  • Former leur personnel aux questions relatives au développement durable
  • Gérer leurs déchets de manière responsable
  • Réduire leur consommation d’énergie et d’eau
  • Accompagner leurs visiteurs sur les questions d’écomobilité

Découvrez nos autres idées séjours

Site officiel du tourisme en Bretagne