© Simon Bourcier
Où observer les oiseaux en Bretagne ? Six spots pour un spectacle de haut vol

Où observer les oiseaux en Bretagne ?

La Bretagne est un paradis pour les ornithologues. Passage de migrateurs, envolée d’oiseaux marins, ballets de petits échassiers… Sur le littoral et dans les réserves naturelles, le spectacle est permanent. Voici un choix de sites propices aux plus belles observations.

Sur la route des migrateurs

A Ouessant

Installez-vous sur un rocher, jumelles rivées sur l’océan… Au large d’ Ouessant, les passages de fous de bassan, pingouins torda ou guillemots de Troïl sont impressionnants certains jours d’octobre et d’avril. Haut lieu d’observation des migrateurs, l’île est aussi le fief de nombreux oiseaux marins. Elle héberge ainsi quelques couples de fulmar boréal. D’autres espèces nichent dans ses falaises littorales, de l’omniprésent troglodyte mignon à la plus rare locustelle tachetée. En bord de côte, les pelouses rases constituent le garde-manger favori des craves à becs rouges. Par nuit brumeuse, rendez-vous sous le phare du Créac’h. Il attire des nuées de passereaux !

 

Ouessant un haut lieu de l’observation ornithologique


Un paradis pour oiseaux d’eau

Les marais de Séné

530 hectares de vasières, de prés salés, d’anciennes salines, de prairies humides… Sacré terrain de jeu pour les oiseaux d’eau ! Jusqu’à 200 espèces ont été recensées dans les marais de Séné, au fond du Golfe du Morbihan. Echasses blanches, avocettes élégantes, gorgebleues à miroir… y nichent régulièrement. Spatules blanches, bécasseaux cocorlis et leur long bec recourbé, ou chevaliers sylvains y font des haltes migratoires. A chaque saison, sa belle surprise ! Pour observer cette faune, deux possibilités : en visite libre ou guidée.

 

PNR Golfe du Morbihan 


Un pic de fréquentation hivernale

En Baie de Saint-Brieuc

En hiver, pas moins de 40.000 oiseaux de 112 espèces différentes fréquentent la baie de Saint-Brieuc. Les migrateurs sont majoritaires, qui s’arrêtent ici pour hiverner ou pour une simple escale. Parmi les sédentaires habitués du spot, citons l’huitrier-pie et de nombreux passereaux comme l’alouette des champs, le pipit spioncelle, la linotte mélodieuse… Lorsqu’il se découvre, l’estran leur offre pitance en abondance. A marée haute, les pointes des Guettes et du Grouin sont idéales pour observer les oiseaux pélagiques. En l’air les grands planeurs : fous de Bassan, puffins, labbes … Et sur l’eau, les plongeurs : macreuses, harles huppés, pingouins torda…

 

Réserve de la baie de Saint-Brieuc

 


Le royaume du fou de Bassan

L’archipel des Sept-îles

Le fou de Bassan a son royaume. L’archipel des Sept-Îles, dans les Côtes-d’Armor, est même le seul site de nidification en France de cet élégant au beau plumage blanc. Il y côtoie le sympathique macareux-moines, tout aussi emblématique mais encore plus rare à observer. Il est possible de les approcher de plus près en bateau, au départ de Perros-Guirrec. Embarquez avec Denis à bord du Saint Guirec pour découvrir ces espèces préservées. Sur la côte, le granit de Castel Erek sert de refuge aux huitriers-pies et autres petits échassiers. Plus à l’ouest, grands cormorans noirs et sternes vives squattent les îlots de la baie de Morlaix, un autre spot incontournable du littoral nord breton.

 

Réserve naturelle des sept îles


Le repaire de la cigogne

Les Marais de Brière

Plumage blanc, bout des ailes noir, pattes et becs rouges… La cigogne blanche ne passe pas inaperçue dans les marais de Brière. Du haut des pylônes électriques où elle niche, elle profite d’une vue imprenable sur les prairies inondées, son milieu de prédilection. Gorgebleue à miroir, guifette noire, locustelle luscinioïde, spatule blanche, butor étoilé sont d’autres espèces emblématiques qui se reproduisent au sein du parc naturel régional de Brière. Huit parcours balisés permettent d’observer au plus près la richesse ornithologique du site. Au petit matin ou en fin de journée, c’est mieux !

 

Observation des oiseaux au parc naturel régional de Brière


Un nid d’espèces rares

Le Cap Sizun

Attention, oiseaux rares ! C’est entre les landes, les pelouses maritimes et les falaises de la réserve du Cap-Sizun que vous aurez le plus de chance d’observer le grand corbeau, le crave à bec rouge ou encore le faucon pèlerin en Bretagne. Ces espèces remarquables vivent ici toute l’année. Chaque printemps, les hautes falaises de granit servent aussi de maternité aux oiseaux du grand large, mouette tridactyle, guillemot de Troïl, fulmar boréal, ou du littoral, cormoran huppé, goéland argenté ou brun. Un sentier vous permet d’approcher ces oiseaux occupés à couver leurs œufs ou élever leurs petits. Restez discrets !

 

La réserve du Cap Sizun

Vous aimerez aussi

Site officiel du tourisme en Bretagne
Nos suggestions