De la presqu’île de Plougastel Daoulas à Logonna‑Daoulas

Bienvenue au pays de la fraise

Quel gourmand ne connaît pas la délicieuse fraise de Plougastel ? Courez découvrir ce joli coin de la rade de Brest, son magnifique calvaire, ses chapelles et l’abbaye de Daoulas. Vous serez surpris par le micro-climat de cette presqu’île et la fertilité des terres qui vaut à la région le doux surnom de « jardin de Brest ».

Découvrir la Presqu’île de Plougastel Daoulas à Logonna-Daoulas

Parmi les monuments qui valent la visite de la presqu’île de Plougastel-Daoulas, le calvaire du 17e siècle est sans doute le plus connu. Il fut érigé suite à une épidémie de peste qui avait touché la région. Combien comptez-vous de personnages ? En tout, 181 figurines ont été sculptées dans la pierre de Kersanton (granit gris). Elles ont eu beaucoup de chance ! Touchées par les bombardements de 1944, un soldat américain eut la bonne idée de les récupérer et de les abriter dans le presbytère. Avant une restauration complète quelques années plus tard. Ouf !

Inspirations d’ailleurs

Profitez de votre passage dans le coin pour visiter l’abbaye de Daoulas. Ancien monastère régi jusqu’au 16e siècle par les chanoines de l’ordre de Saint-Augustin, le lieu conserve de beaux témoignages du Moyen-Âge. Vous pourrez notamment y admirer l’abbatiale et le cloître roman du 12e siècle. Aujourd’hui, l’abbaye et son magnifique parc accueillent des expositions sur le thème des civilisations du monde.

Porte d’entrée sur la rade de Brest

Après une balade dans les petites rues de Daoulas, prenez le large du côté de Logonna-Daoulas ! Le sentier côtier s’étire sous les pins, entre les criques et les pointes rocheuses, en surplomb des eaux transparentes… En été, profitez de la Paillotte pour louer un stand-up paddle ou un kayak pour découvrir autrement la rade !

Les fraises ont fait le succès de la région

Le saviez-vous

Des Bretonnes de toutes les couleurs

On imagine souvent les Bretonnes vêtues de couleurs sombres. C’est vrai et faux. Car si le costume porté en semaine était noir, celui des jours de fête n’hésitait pas à mélanger les couleurs vives. Jupe violette, tablier vert et corset bleu et orange !

Merci Monsieur Frézier

Les fraises ont fait le succès de la région. Mais saviez-vous qu’elles étaient originaires d’Amérique du Sud ? C’est un Savoyard nommé Amédée-François Frézier qui les découvre au 18e siècle et les ramène en France. Conquis, les Bretons l’adoptent, la cultivent et l’exportent dès la fin du 19e siècle. Aujourd’hui, elles sont indissociables de la ville.

Site officiel du tourisme en Bretagne