© Fotolia

Saint‑Malo

A l'abordage de la Cité corsaire !
Voir la vidéo

Saint‑Malo

Vaisseau de pierre sur l’embouchure de la Rance, Saint-Malo dresse fièrement ses remparts au-dessus de ses plages et de son port. Les façades et tours émergeant des fortifications donnent à la ville sa silhouette unique. Pour aborder la cité malouine, le chemin de ronde offre des vues imprenables !

Une ville d’hommes libres

Saint Malo est né à Alet, un siècle av. J.-C. Le port gallo-romain laisse la vedette à une cité fondée sur un îlot au 12e siècle. Au 16e siècle, Jacques Cartier part découvrir le Canada et des armadas de pêche regagnent Terre-Neuve. Ecumant les routes maritimes, les armateurs assurent la fortune de la ville. Ils prospèrent à l’abri des remparts, agrandis par les disciples de Vauban. Au 18e siècle, les corsaires Duguay-Trouin et Surcouf confirment le prestige de Saint-Malo, dont l’étendard flotte au-dessus du drapeau français.

De très accueillants remparts

Le tour des « murs » mène de bastion en tour. D’un côté, les rues étroites de la ville. De l’autre, de magnifiques panoramas sur les plages, le port et les forts. De la porte Saint-Vincent, à l’entrée de la cité, se déploient les bassins portuaires et Saint-Servan. Entre les bastions Saint-Louis et Saint-Philippe, la vue s’ouvre sur l’estuaire et Dinard. Jusqu’à la tour Bidouane, les plages s’allongent au pied des remparts. A marée basse, le sable s’assèche jusqu’aux îles du Grand Bé et du Petit Bé. En rejoignant le château, c’est la grande plage du Sillon qui s’étire.

Intra-muros

A l’intérieur des remparts, la promenade se poursuit entre les hautes demeures. En admirant leur allure, difficile de croire que la plupart ont été reconstruites après les bombardements de 1944 ! Dès l’entrée, il est tentant de s’arrêter en terrasse, place Chateaubriand. La pause attendra, la tour Quic-en-Groigne, la maison Pélicot bâtie comme un château arrière de navire, les demeures d’armateurs et les étages de l’Hôtel d’Asfeld vous attendent !

Encore plus forts !

Accessibles à pied, à marée basse, le fort du Petit Bé et le fort national occupent des situations exceptionnelles. De ces îlots, une vue inoubliable s’étend sur 360°. Sur le Grand Bé, vous pourrez rendre une visite posthume au célèbre écrivain malouin Chateaubriand.

Autres éléments défensifs à apprécier hors les murs et sur terre, le fort de la cité d’Alet et la Tour Solidor. Saint-Servan est aussi le point de départ d’une belle promenade face à la Rance et à la ville close.

Le saviez-vous ?

L’époque des corsaires est révolue, mais les Malouins sont restés dans la « Course » en valorisant le nautisme. Normal que la ville accueille la Route du Rhum et la transat Québec/Saint-Malo.

Les incontournables

  • Les remparts : enceinte urbaine composée de tours (14e – 15e siècles), courtines et bastions des 17e et 18e siècles
  • Le château : grand donjon (1424), tour générale (1475), tour Quic-en-Groigne (1498 – 1501), tour des Dames et des Moulins (16e siècle)
  • Le fort national, construit par Vauban et Garangeau (1689)
  • Le Petit Bé (« le meilleur et le plus beau de tous nos forts », Vauban 1695)
  • La cathédrale Saint-Vincent
  • La tour Solidor, triple donjon du 16e siècle
  • Le fort de la Cité d’Alet du 18e siècle
  • L’église Sainte-Croix et l’église de Saint-Ideuc

Les dispositifs de visites guidées

  • Visite guidée pour individuels
  • Visite guidée pour groupe
  • Visite spécial enfant
  • Petit train touristique
  • Visite en bateau
  • Baladodiffusion
  • Application mobile

Infos & réservation

Office de Tourisme de Saint-Malo


Préparez votre séjour

Comment s'y rendre / s'y déplacer

Comment venir à Saint-Malo ?

Sautez dans le train et mettez le cap sur la cité corsaire ! Saint-Malo a la particularité de bénéficier de TGV directs depuis Paris, comptez environ 2h15. A partir de Rennes, comptez environ 55 minutes en TER ou en voiture. Vous préférez l’avion ? Les lignes régulières et low-cost vous font atterrir à l’aéroport de Dinard situé à 13 km de Saint-Malo.

Se déplacer dans Saint-Malo et sa région

Pour profiter de la ville en toute sérénité, posez votre voiture à l’entrée de Saint-Malo. Au parking relais Paul Féval, un ticket journée voiture donne accès à 5 places dans la navette qui relie le centre historique.

Toute la côte d’Emeraude est également à portée de main avec les bus du réseau MAT. Et si vous avez le pied marin, optez pour le bateau au départ de Saint-Malo avec la Compagnie Corsaire pour rejoindre Cancale, Saint Cast-le-Guildo ou Dinan. D’avril à octobre, le « bus de mer » propose des navettes régulières toute la journée pour faire la traversée entre Dinard et Saint-Malo en 10 minutes.

Site officiel du tourisme en Bretagne