© Yannick Le Gal

De petits villages en ports de charme, en Bretagne‑Sud

Un itinéraire idéal entre terre et mer
Idée séjour

De petits villages en ports de charme, en Bretagne‑Sud

Côté terre ou côté mer, pourquoi choisir ? Entre cités de caractère et ports pittoresques, le sud Morbihan donne tant à voir… Six jours pour profiter d’incontournables de la région. Suivez le guide !

Suggestion à réaliser en
6 jours
A partir de 390
PAR PERSONNE POUR 6J/ 5 N

En un coup d’oeil

Bienvenue en Bretagne-Sud ! Cette région vous enchantera par ses paysages variés, ses villages de caractère, ses charmants petits ports, son sens des plaisirs simples… A commencer par celui de déguster une huître avec vue sur le golfe du Morbihan. C’est l’un des incontournables de cet itinéraire. Il vous mènera au large, sur l‘île de Groix, à Saint-Goustan au fond de la rivière d’Auray, des méandres de la Ria d’Etel aux venelles empierrées de Rochefort-en-Terre. Six jours, entre terre et mer.

Cap sur Groix, une île… aux trésors

Depuis la gare maritime de Lorient, mettez-le cap sur Groix. Dès votre arrivée sur l’île,  vous ressentez la douceur de vivre qui y règne.
A Port-Tudy, observez le joyeux spectacle du débarquement des passagers et du matériel. En montant vers le bourg, vous longerez de belles maisons d’armateurs aux façades colorées. Le matin, faites un tour sous les halles aux étals garnis d’ormeaux, moules, poissons frais…. Appétissant.
Partez à la découverte des trésors de Groix, dont ses étonnantes plages des Sables-Rouges aux reflets grenat, ou des Grands-Sables, convexe et vagabonde… Pointes sauvages couvertes de lande, ports et criques cachés, mégalithes, chapelles et charmants villages ponctueront votre exploration.
Perdu ? Demandez votre chemin à un Groisillon. Le sens de l’hospitalité des habitants de l’île n’est pas qu’une légende !

  • Entre Groix et Hennebont, la rade de Lorient offre des conditions de navigation exceptionnelles et six ports qui sont autant d’escales de charme.
  • Avec 40 km de chemin qui lui sont dédiés, le vélo est votre meilleur allié pour vous déplacer sur Groix. Vous pouvez aussi opter pour la voiture électrique.

Balade avec vue sur la Ria d’Etel

Au programme du jour, une jolie balade en Ria d’Etel. Balisé en jaune, le sentier de Blignac démarre à hauteur du Pont-Lorois, à Belz. En passant sous l’édifice, remarquez la force de la marée qui rythme ce bras de mer. Impressionnante.
Sur 4 km, la ria d’Etel dévoile ses paysages riches en couleurs : îlots, lagunes, marais, parcs ostréicoles. Observez en chemin les sternes et hérons qui en ont fait leur terrain de jeu. Ce sentier facile d’accès vous mène jusqu’au Moulin du Sach, un ancien moulin à marée. En longeant l’étang de Bignac, vous reviendrez à votre point de départ.
Après la balade, prenez le temps de flâner sur les quais d’Etel. Ils offrent le meilleur point de vue sur les emblématiques épaves de chalutiers du Magoüer. Un cimetière de bateaux qui témoigne du passé de port thonier d’Etel. Emouvant…

  • Petite mer intérieure, sinueuse et parsemée d’une vingtaine d’îlots, la Ria d’Etel charme par sa nature préservée et ses lumières changeantes au rythme des marées.
  • La petite île de Saint-Cado est un « must » de la Ria d’Etel. Depuis son pont de pierre, la vue est imprenable sur la célèbre maison aux volets bleus de Nichtarguer. A vos appareils photos !

Saint-Pierre-Quiberon, ses villages et ses ports, à vélo

Une virée en baie de Quiberon s’impose ! Enfourchez un vélo au départ de Plouharnel et empruntez la voie verte « La Littorale ». Vous circulerez à l’ombre des pins maritimes inclinés de la forêt domaniale de Quiberon jusqu’à l’isthme de Penthièvre, à l’entrée de la presqu’île.
Après une halte sur le marché de Saint-Pierre-Quiberon, dirigez-vous vers Port Orange. Attardez-vous en terrasse face à la mer et savourez la délicieuse atmosphère balnéaire qui s’en dégage.
Envie d’une après-midi « plage » ? De Kerhostin au Rohu, celles côté baie sont idéales pour profiter des joies nautiques. Vous pouvez aussi filer jusqu’aux alignements de Kerbougnec. Cinq files d’une vingtaine de menhirs qui gardent tout leur mystère.
En fin de journée, direction Portivy. Sur la côte ouest, cet ancien port de pêche est le spot idéal pour contempler le coucher de soleil.

  • Sainte-Barbe, Ty Hoche, La Guérite, Le Mentor ou Mané Guen : une grande balade sur l’une des cinq plages de Plouharnel comblera les amoureux de l’océan.
  • Pour le retour ménagez vos jambes et embarquez à bord du « Tire-Bouchon », le TER qui circule de fin juin à fin août entre Auray et Quiberon.

Escale dans le temps à Saint-Goustan

Parcourir la Bretagne sud, c’est aussi remonter le temps. Le matin, partez à la découverte du quartier de Saint-Goustan, bijou médiéval lové au fond de la rivière d’Auray. Vous accéderez à cet ancien port de commerce par un pont de pierre du 13e siècle. Il fait bon flâner sur ses quais qui ont, un jour de 1776, vu débarquer Benjamin Franklin.
Plus en hauteur, vous arpenterez des venelles bordées de maisons à colombage. Avis aux chineurs, certaines abritent brocantes et ateliers d’artistes où dénicher la perle rare.
Réservez votre après-midi pour une initiation à la voile traditionnelle. L’Indomptable, ancien coquillier restauré, propose des sorties à la demi-journée sur la rivière d’Auray. Vous pouvez aussi embarquer à la journée sur l’Unity of Lynn et profiter d’une croisière mêlant navigation et dégustation. A la manœuvre !

  • Si ces rues pavées lui confèrent une ambiance médiévale, elles soulignent aussi l’histoire maritime de Saint-Goustan, qui fut un port important à l’ère des navires à voile.
  • La rivière d’Auray, qui s’étire depuis Port-Navalo jusqu’à Saint-Goustan, est bordée de paysages verdoyants, cachant ça et là de magnifiques propriétés… visibles uniquement par bateau.

Le golfe du Morbihan, au cœur de l’activité ostréicole

Vous aimez les huîtres ? Direction le golfe du Morbihan, dont elle est la star !
Première escale au port d’Arradon. Baladez-vous le long du ponton et profitez de la vue sur les Île-aux-Moines, Logoden ou Holavre. Suivez le sentier côtier, pour faire le tour de la pointe d’Arradon.
Sur le retour, faites une halte au chantier d’Yvonnick Jégat. Aux beaux jours, cet ostréiculteur passionné propose des visites-dégustation. Une vente en directe est assurée à l’année.
A Sarzeau, tombez sous le charme du port du Logéo. Bateaux au mouillage, annexes qui sèchent sur la cale… quel décor adorable ! Profitez-en le temps d’un verre puis poursuivez vers les pointes de Bénance, Bréhuidic ou du Ruault… au coeur de l’activité ostréicole de la presqu’île de Rhuys. Un conseil : arrêtez-vous chez les producteurs pour déguster huîtres et fruits de mer en direct. C’est là qu’ils sont les meilleurs !

  • Nos bonnes adresses : Les Huîtres Jégat à Arradon, les Viviers du Logéo et les Viviers du Ruault à Sarzeau
  • De la pointe d’Arradon, les couchers de soleil sont particulièrement magiques, offrant de multiples reflets sur le golfe du Morbihan.

Rochefort-en-Terre, village préféré des français

Des fleurs en été, des illuminations féériques à Noël. Quelle que soit la saison, c’est un réel plaisir de parcourir Rochefort-en-Terre, élu village préféré des Français en 2016.
Pour échapper à la foule, venez tôt le matin ou en fin d’après-midi. Laissez-vous porter d’une ruelle à l’autre, entre maisons à pan de bois, demeures gothiques ou Renaissance. Des boutiques artisanales ont pris place dans ces vieilles bâtisses. Laissez-vous tenter par un bijou, un sac en cuir ou… du nougat !
Inévitablement, vous passerez par la coquette place du Puits. Avec ses balcons fleuris et ses colombages impeccables, elle fait figure de carte postale. Pour parfaire votre escapade rochefortaise, aventurez-vous au Naïa Museum. D’insolites créatures métalliques, mi-insectes, mi-machines, vous y accueillent. Un univers fantastique et fascinant.

  • Réservez une table au Comptoir des Lanvaux, avec vue sur le lac du moulin neuf. Au menu de ce resto éco-responsable : des produits frais, de saison, de proximité et en commerce équitable.
  • De la place Saint-Michel, profitez d’un panorama exceptionnel sur ces collines de schiste environnantes. Elles ont autrefois alimenté les constructions de la ville.

On aime !

  • Boire un café chez les « Greks », surnom breton donné aux habitants de Groix qui signifie « cafetière ». Parce que sur l’île, le café est une véritable institution !
  • Naviguer en rivière d’Auray, le long de rives boisées et avoir la sensation de rentrer dans les terres de Bretagne.

Télécharger le mémo de voyage

Toutes les informations du site et plus, dans un fichier PDF.

6 jours / 5 nuits D’avril à octobre
Idée séjour estimée (par personne adulte, sur une base double) 390 €

Le tarif indicatif (à partir de) comprend : les nuits à Lorient, Erdeven, Baden et Vannes avec petits déjeuners, les locations de vélos à Groix et à Plouharnel, la sortie bateau à la demi-journée à Auray, l’entrée au Naïa Museum.

Attention, ce prix peut évoluer en fonction de la période et des hébergements que vous choisissez.

Découvrez nos autres idées séjours

Site officiel du tourisme en Bretagne