© Natalia Lisovskaya - Fotolia.com
Les moules de bouchot Le menu phare de l’été à l’Ouest !

Les moules de bouchot

Déguster des moules-frites en admirant la mer, c’est LE plaisir de l’été en Bretagne à l’heure du repas ! Ce plat de vacances par excellence s’adapte à tous les appétits. Il fait aussi le bonheur des enfants puisqu’il se mange avec les doigts. Un plaisir régressif pour un moment convivial qui fleure bon les vacances estivales.

Tout savoir sur les moules de bouchot

Les reconnaître

Ces petits mollusques se reconnaissent à leur coquille noire bleutée et à leur chair jaune orangée. Peu caloriques et riches en iode, les moules constituent le plat idéal pour faire le plein de protéines, de calcium et de fer. On distingue les moules de bouchot, des moules sauvages, de cordes, de pêche ou de pleine mer. La Bretagne est réputée pour « les bouchots » qui ont une saveur inimitable et une qualité reconnue.

Où sont-elles produites ?

En Bretagne, les zones de production des moules de bouchot se situent principalement dans la partie bretonne de la baie du Mont-Saint-Michel, la baie de Saint-Brieuc, la rade de Brest et dans l’estuaire de la Vilaine autour de Pénestin.

 

Quand les déguster ?

La saison pour déguster les moules s’échelonne de juillet à janvier. L’élevage des moules, aussi appelée mytiliculture, fait de la Bretagne la deuxième région productrice derrière la Normandie.

Comment sont-elles élevées ?

Les mytiliculteurs réalisent le captage naturel des larves de moules sur des cordes en fibres naturelles et biodégradables. Elles sont ensuite enroulées autour de pieux en bois, aussi appelées bouchots. Les moules sont ainsi hors de portée des crabes et autres prédateurs. Chaque bouchot peut porter jusqu’à 80 kg de moules. La coquille des moules de bouchots a une épaisseur d’au moins 12 mm et n’excède pas 8 cm de longueur. Elle ne contient ni sable ni parasites.

Comment les préparer ?

Marinières, à la plancha, farcies, froides, à l’escabèche, à chacun ses goûts pour savourer les stars de l’été. Compter environ 500g par personne en plat principal. Sur les étals, repérez leurs coquilles bien fermées ou qui répondent à la pression des doigts. Un nettoyage est nécessaire pour enlever notamment le byssus (filament qui permet à la moule de s’accrocher) et les petits coquillages qui ont élu domicile sur leur coquille. Elles peuvent aussi s’acheter déjà « grattées », on parle alors de moules PAC (Prêts à Cuire). Ensuite, on les jette dans une casserole à feu vif avec un oignon, du persil et du vin blanc pour la version marinière. Les moules s’ouvrent en à peine 5 minutes, il n’y a plus qu’à déguster avec les doigts ou en se servant d’une coquille !

 

Comment les conserver ?

Crues, les moules se conservent 48h au réfrigérateur. Les moules déjà cuites peuvent s’accommoder sous forme de tapas le lendemain.

Astuce

Pour être sûr de leur fraîcheur, une astuce consiste à les plonger 10 minutes dans l’eau. Celles qui remontent à la surface ne doivent pas être consommées.

Chez les producteurs

 

Moules de bouchot de la baie du Mont Saint-Michel

C’est la seule Appellation d’Origine Protégée des produits de la mer obtenue depuis 2011. La production répartie sur 248 kilomètres dans la baie du Mont-Saint-Michel est assurée par une quarantaine de mytiliculteurs. On reconnait ces moules au logo AOP et leur étiquette sanitaire.

Visites et dégustation

  • A la Maison de la Baie, vous pourrez visiter les sites de production de moules de bouchot. A bord de la mytili-mobile, vous percerez tous les secrets de l’élevage des Moules de Bouchot de la Baie du Mont Saint-Michel AOP et le travail des mytiliculteurs.
  • La Dégustation Tonneau au Vivier-sur-Mer est l’endroit idéal où déguster les moules de bouchot AOP de la Baie du Mont-Saint-Michel et des huîtres de Cancale le regard posé sur la baie.
  • La Moule Morisseau® fait partie du must des productions de moules de la Baie du Mont-Saint-Michel depuis plus de 20 ans. Elle s’invite au menu des tables les plus réputées et chez les Meilleurs Ouvriers de France.

Moules de bouchot de Pénestin

« La Pénestin » bénéficie d’un Label Rouge qui garantit le savoir-faire traditionnel de ses producteurs. Cette moule de bouchot de Bretagne Sud est élevée par une trentaine de producteurs autour de l’estuaire de la Vilaine. Pénestin est devenu un Site Remarquable du Goût grâce à cette moule de bouchot et à sa Confrérie des Bouchoteurs.

Visites et dégustation :

  • Dans l’ancien phare du port de Tréhiguier, la Maison de la mytiliculture vous dévoilera tout sur l’élevage des moules dans l’estuaire de la Vilaine.
  • L’entreprise conchylicole Breizh Coquillages fait visiter son chantier et propose également des dégustations.

 

Moules de bouchot de la rade de Brest

A Plougastel-Daoulas, Nicolas Le Moal est le seul à produire depuis 2006 les moules de bouchot de l’Iroise® sur plus de 20 000 pieux dans la rade de Brest commercialisées par Keraliou. Elles sont reconnues pour leur saveur et leur taille et se consomment d’août à décembre.

Moules de bouchot de la baie de Saint-Brieuc

Une vingtaine de mytiliculteurs opèrent sur près de 200 000 bouchots implantés dans la baie de Saint-Brieuc, face à la presqu’île d’Hillion.

Visites et dégustation :

  • A Hillion, venez visiter l’exploitation mytilicole de Jean-Marie Hurtaud, qui vous explique le parcours de la moule, depuis le bouchot jusqu’à l’assiette. Le chef Gilles Jamme, maître restaurateur de La Cascade à Hillion, prépare pour chaque visite une dégustation mettant en valeur la saveur de ce coquillage.
  • A la cale de Jospinet, percez les secrets de la baie de Saint-Brieuc et de ses bouchots au Panier iodée en totale immersion chez le producteur. Un magasin et un espace de dégustation vous invite à savourer les moules mais aussi coquillages et crustacés sur place.
  • Dans la zone mytilicole de Bon Abri à Hillion, la Cabane de Mytilus propose une dégustation de moules frites l’été tous les jours, midi et soir, en direct de la baie de Saint-Brieuc.

Notre sélection d’adresses pour déguster les moules de bouchot

Le Petit Bouchot à Fréhel est un restaurant bistro proposant une cuisine à base de produits frais et locaux. Dès que la saison est arrivée, les moules sont son produit phare ! Le petit plus : moules au roquefort et terrasse ensoleillée à deux pas du Cap Fréhel !

• Le Café de l’Ouest à Saint-Malo avec son décor de brasserie marine en plein cœur d’intramuros, ses garçons de café en uniforme (bretelles rouges obligatoires !) ses produits de qualité et toujours frais. Ses plus : une délicate attention comme une rillette de poisson apporté dès votre installation, des chapeaux prêtés aux clients qui craignent le soleil, des produits de qualité choisis avec soin (beurre de chez Bordier par exemple).

La Marinière : seul restaurant situé sur le Boulevard de la Mer à Saint-Cast-le-Guildo, devant la grande plage, avec une terrasse couverte et chauffée et une décoration soignée. Le patron, David, met un point d’honneur à travailler avec les producteurs locaux.

Au P’tit Bouchot à Pénestin sur la port de Tréhiguier, on déguste des moules locales parmi ses spécialités de poissons et fruits de mer.

• Incontournable à Brest, c’est au Tour du Monde, le restaurant d’Olivier de Kersauzon, que vous pouvez déguster les moules de bouchot de l’Iroise® dans une ambiance décontractée avec sa terrasse panoramique au-dessus du port de plaisance.

Temps forts autour des moules

Le saviez-vous ?

Comment sont nées les moules de bouchot ?

On doit ce mode d’élevage à l’irlandais Patrick Walton qui en 1235 s’est aperçu que des piquets plantés dans la mer se recouvraient spontanément de moules. Les piquets réunis à l’aide de claies forment alors une clôture en bois, qu’il nomme « bout » et « choat ». Les bouchots tirent leur nom de cette invention.

Vous aimerez aussi

Site officiel du tourisme en Bretagne
Nos suggestions