© Alaska Brocante
Des brocantes pas comme les autres 4 adresses où chiner, musarder, déguster, se poser

Des brocantes pas comme les autres

Pousser la porte d’une brocante, c’est comme grimper dans le grenier d’une maison de famille ; c’est partir en voyage dans un endroit où les objets parlent, où les meubles racontent des histoires. Alors si vous avez envie de lieux qui ne ressemblent qu’à eux-mêmes, de lieux forgés par la personnalité de leur propriétaire, testez ces quelques adresses. Hybrides, elles mêlent au plaisir de la chine celui d’une pause rafraîchissante ou gourmande ou même d’un séjour dans des décors plein d’inattendu. Un must pour curieux hédonistes !

Ambiance 20e pour une halte chine et gourmandise

Alaska Brocante – Rennes, 14, rue Dupont des Loges

Une ancienne concession Peugeot du début du 20e, de hauts plafonds ornés de moulures et de têtes de lion en stuc, un terrazzo d’Odorico sur le sol… un décor atypique et plein de charme pour un restaurant-brocante ouvert par trois amis de toujours. Dans cet espace dédié aux meubles et objets du 20e siècle, vous pourrez dénicher l’ensemble en formica à petit prix qui donnera du peps à votre cuisine, la lampe art déco qui créera l’ambiance dans votre salon ou la pièce emblématique d’un designer réputé. Le délicieux arôme des pâtisseries et petits plats maison concoctés par Emilie invite à une pause gourmande. Lieu de vie, de rencontre et de convivialité, Alaska Brocante organise également des concerts, des expos, des conférences, des ateliers et des soirées privées. De quoi devenir accro, c’est sûr !

 

Alaska Brocante


A chacun sa petite madeleine de Proust

Un air de famille – Bécherel, 5 Place Alexandre Jéhanin

Trois marches à gravir et vous voilà plongé dans une atmosphère joyeusement régressive. Esprit années 50, décor en faux marbre héritage du tournage du film « Le fils du cordonnier », bocaux de roudoudous et présentoirs de sucettes Pierrot-Gourmand… un retour simple vers l’enfance. Vos petits adoreront le rayon livres jeunesse des années 70/80, vos préados se disputeront les vieux verres à moutarde ornés de héros de BD. De sa précédente vie de maître d’hôtel dans des établissements de prestige, Stéphane a conservé l’amour de la jolie vaisselle. Selon le moment, vous dénicherez des assiettes en faïence d’inspiration populaire ou un service en porcelaine de Limoges, de jolis verres anciens et de l’argenterie. Bibelots et petits meubles sont également de la partie. Côté gourmandise, far breton, crumble aux mûres ou tarte aux noix maison feront merveille avec une tasse de thé. Et pour prolonger votre séjour, testez l’une des 5 chambres d’hôtes tenues par Stéphane au Logis de la Filanderie.

Un air de famille


A la poursuite du lapin blanc

Le domaine des papeteries, Belle-île-en-terre, 2 allée des frères Vallée

Imaginez une ancienne papeterie, une maison de maître aux volets gris enfouie au creux d’un vallon, le chant des oiseaux, le bruissement des feuilles et le murmure du Leguer… Peut-être dormirez-vous dans la chambre Secrète, ou bien dans la suite de Lady Mond ? Et là, si vous craquez pour la commode rococo ou si les cadres de l’escalier vous font de l’œil, inutile de résister. Ici tout est à vendre, de la tête de lit qui a bercé vos rêves à la tasse de votre petit déjeuner. Une seule constante : l’humour, la fantaisie, l’inattendu ! Les plus mordus se lanceront sur le parcours des collections. Une dizaine d’endroits au travers du domaine croulants sous les trésors accumulés. Au 1er étage, vous découvrirez une pièce dédiée aux tissus, une autre aux bijoux et une troisième aux luminaires. Au second, c’est le règne des cadres, des boites et des petits meubles. Plutôt tenté par la verrerie ? Direction la dépendance. Pour la vaisselle, c’est du côté poulailler qu’il faut aller farfouiller.

A noter : il faut séjourner dans le domaine pour avoir accès à la brocante.

Domaine des papeteries


Le coin des poètes

Le Ch’ty Coz, Bulat-Pestivien, 1 place de l’école

Le Ch’ty Coz, c’est un peu l’âme du village. Un endroit où vous pourrez déguster une petite bière, faire l’emplette d’un pot de miel bio local et bien sûr craquer pour un objet unique et insolite. Dans la cour, contre un mur en pierres un peu de guingois, une collection d’arrosoirs et de larges bassines en zinc… A l’étage, au-dessus du bar ou dans le grenier, une pile de valises en vieux cuir voisine avec des meubles de métiers, une collection de jouets anciens ou de vieux pots à pharmacie. Emmanuelle aime jouer avec les couleurs, créer des ambiances, faire dialoguer les objets, mixer les matières et les époques. Chacune de ses trouvailles raconte une histoire, révèle un coup de cœur. Partez à leur rencontre, laissez votre imagination vagabonder et l’une d’elle, c’est sûr, vous parlera !

Le Ch’ty Coz

Vous aimerez aussi

Site officiel du tourisme en Bretagne
Nos suggestions