Halloween en Bretagne : 5 lieux pour frémir de plaisir

Légendes et endroits mythiques pour jouer à se faire peur

La fin octobre en Bretagne est traditionnellement un moment hors du temps. Quand le visible se mêle à l’invisible, les légendes se réveillent et on célèbre Samain, le passage dans la saison frisson. En breton, c’est l’époque de Kala goanv, les calendes de l’hiver. En famille, suivez-nous à travers hameaux envoûtés, châteaux hantés : on vous a mitonné un monstrueux programme de visites et d’activités !

En un coup d'œil

1. Dame blanche et magie verte

Forêt de Brocéliande

Réel, surnaturel ? Au cœur de cette forêt bretonne mythique, tout s’imbrique ! Prenez Trécesson*, l’un des plus beaux châteaux des environs, avec ses douves aux eaux tranquilles : les spectres y règnent en maîtres. On dit que la Dame Blanche, ancienne maîtresse des lieux, fut enterrée vivante dans les jardins. Elle hante depuis 250 ans les villages de Campénéac, Augan et la forêt. Une forêt où vous pourriez bien tomber sur des tombeaux – de Merlin, du Géant – sur des sources magiques… ou au fond du Val Sans Retour, domaine d’une Fée Morgane à l’humeur chatouilleuse. Les derniers à l’avoir contrariée s’y sont fait boucler pour l’éternité. A méditer avant une balade enchantée dans l’une des plus belles parties de la forêt !

* Si le château ne se visite pas hors période estivale, les extérieurs, eux, se laissent facilement approcher et admirer.

Où dormir :

A faire :


2. Chat noir et jambe de bois

Château de Combourg (35)

Clac. Clac. A qui ces pas insistants sur les marches de la tourelle du Château ? Au Comte de Combourg, bien sûr… mort il y a plus de 300 ans. Sa jambe de bois vient hanter les lieux le soir, accompagnée d’un chat noir. On a vraiment retrouvé le corps momifié du chat dans un escalier secret de ce majestueux joyau de pierre ! Âmes sensibles, s’abstenir : il est exposé dans la chambre que Chateaubriand occupait, enfant, dans ce logis étrange. L’écrivain n’a rien caché de ses nuits sans sommeil, à dresser l’oreille, affolé : miaou, clac, clac… Visiteur, prends garde à toi : Ne reste pas enfermé dans la Tour du Chat !

Où dormir :

A faire :

3. Prom’nons-nous chez l’Ankou

Monts d’Arrée (29)

C’est une terre aux lumières changeantes, mystérieuses. Les paysages épurés des Monts d’Arrée abritent des légendes à donner la chair de poule – le marais du Yeun-Elez, près de Brennilis, se transforme la nuit en Porte des Enfers. Les korrigans et l’Ankou, messager de la mort, sont ici chez eux. Sac d’os au chapeau noir, celui-ci est partout : dans la pierre des enclos, des chapelles, bénitiers… Un grincement de roues dans le lointain ? Il arrive. Vous êtes mal. Avant de finir au fond de la charrette, filez en balade à Botmeur : on vous y contera des histoires à faire peur, avec en prime une soupe au potiron : bien vu pour se remettre des émotions !

Où dormir :

A faire :

  • Les balades thématiques de l’association Addes : 4 randos pour chaque âge, dès 3 ans (Lutins, spéciale Loup-garou, Nocturne Ankou, Ronde des Korrigans…)
  • Visiter le Musée du Loup : mercredi et dimanche pendant les vacances de Toussaint ; sur réservation pour visites de groupe les autres jours. Programme des vacances ici.
  • Déambuler à la lueur des citrouilles à l’Arboretum de Huelgoat (29-30/10).

4. Le château dont le fantôme est un enfant

Suscinio, à Sarzeau (56)

Les soirs d’été, quand le majestueux château de Suscinio, sur la presqu’île de Rhuys, retrace son histoire en sons et lumières, il y en a un qui depuis les combles n’en perd pas une miette. Lui, c’est le fantôme d’un garçon de 6 ans. Le fils d’un proche du duc de Bretagne au 15e siècle, qui depuis hante les soupentes. Plutôt farceur, le petit Casper local se lance dans des cache-cache endiablés avec les guides, plus rarement avec les visiteurs et sans jamais leur faire peur. Surpris par des voix d’enfant, des grognements ? Une lampe qui soudain s’allume toute seule ? De l’au-delà, juste un petit clin d’œil…

Où dormir :

A faire :

  • Programmation spéciale Toussaint au Château de Suscinio, « Méfiez-vous des légendes » : des visites immersives, des jeux de piste, ateliers herboristerie… Détails ici.

5. Les naufrageurs de la Côte des Légendes

Hameau de Ménéham, à Kerlouan (29)

Dans le Finistère Nord, entre Brest et Roscoff, on dit qu’un petit village de bord de mer peuplé de paysans-pêcheurs goémoniers savait profiter des cadeaux offerts par la mer après la tempête… La légende raconte qu’à Ménéham, les habitants faisaient tout pour que les bateaux au large viennent se fracasser sur la grève ; ils se transformaient alors en pillards sanguinaires ; pas de quartier. Ambiance. On vous promet aujourd’hui une bienfaisante halte dans le plus joli des hameaux, niché entre les rochers : un programme à base de lumières, surprises et cucurbitacées vous est spécialement réservé !

Où dormir :

A faire :

Où diable ressentir l’esprit d’Halloween ? Idées bonus !

Dans des châteaux :

Au musée :

  • Soirée Halloween pour les 11-15 ans au musée de la Pêche à Concarneau le 31 octobre

En cuisine :

  • • A Haliotika, la Cité de la Pêche du Guilvinec, du 24 octobre au 4 novembre, ateliers Petits chefs farceurs et Cuisine de l’horreur

Au bord de l’eau :

  • A Saint-Quay Portrieux, grande fête de Samain le 31 octobre : défilés aux lampions jusqu’à la plage, spectacles de bagad et de feu sur la plage, illumination de la jetée, feu d’artifice…

Vous aimerez aussi

Site officiel du tourisme en Bretagne