L’art en pleine nature

7 idées pour une balade culturelle au vert

Quand parcs, jardins, étangs et forêts accueillent les créations nées de l’imagination d’artistes d’aujourd’hui, la balade devient un vrai moment d’exploration culturelle : plaisir de la promenade et émotions esthétiques se mêlent. Bestiaires fabuleux, figures humaines ou constructions abstraites jouent des échelles et des matériaux pour réinventer les lieux. Démonstration en 6 propositions remarquables !

En un coup d'œil

1. Parcours Daniel Buren

Île d’Arz, du 30 juin 2022 au 30 octobre 2023 

Qui aurait cru que cette charmante île nichée en plein cœur du golfe du Morbihan deviendrait le temps d’une année, un haut lieu de l’art contemporain ? Sous la patte de Daniel Buren, plasticien de renommée internationale, la découverte de l’île, du port de Béluré à la pointe de Liouse, devient prétexte à jouer avec le paysage. 7 œuvres y sont implantées au détour des routes et des chemins. Portiques en bois, jeux de lumière, alignement de couleurs, en osmose avec le site naturel, vous invite à le regarder autrement. A multiplier les points de vue et les surprises visuelles. Une balade sous le signe des célèbres rayures qui ne manque pas de piquant !

Parcours Daniel Buren

Où dormir : Hôtel l’Escale en Arz


2. Les Etangs d’Art

Brocéliande, du 18 juin au 31 octobre 2022

C’est à une aventure humaine et artistique que vous convient Les Etangs d’Art. Cet été, les œuvres de 6 artistes s’amarrent sur les plans d’eau de La Gacilly, des jardins de Brocéliande et du Lac au Duc… . Créations éphémères, elles conjuguent imaginaire et défi technique, environnement et recherche plastique. Relevant du land art, ces installations figuratives ou abstraites, voire surréalistes, habitent d’une poésie singulière l’espace aquatique. Réalisées en matières naturelles destinées à se dissoudre dans l’environnement, ou à partir de matériaux usinés, elles mélangent rêve et réalité, jouent de la transparence de l’eau, des effets de lumière, des panaches de brume. A découvrir en toute liberté, dans la douce lueur de l’aube, la splendeur du zénith ou le flamboiement du soleil couchant.

Où dormir :

Les Etangs d’Art

3. Parc de sculptures du Domaine de Kerguéhennec

Bignan, ouvert toute l’année

Géant de pierre allongé sur l’herbe, oiseau phénix en métal découpé ou ronde de pots en bronze patiné et granit sont quelques-uns de la quarantaine de créatures et objets disséminés dans le magnifique parc du domaine de Kerguéhennec, entre Vannes et Pontivy. Au milieu d’arbres centenaires, au détour d’une clairière ou au bord de l’étang, les œuvres de créateurs contemporains majeurs vous invitent à un cache-cache artistique. Souvent réalisées spécialement pour le parc, elles instaurent un dialogue inédit avec le paysage. Pour partir à leur découverte, vous avez le choix entre deux parcours : l’un au nord du château, l’autre au sud. Pour mieux vous orienter,  téléchargez l’application pARTcours kerguéhennec, munissez-vous du guide-plan du parc ou optez en famille pour le livret-découverte. Casque sur la tête, les rêveurs se laisseront aller à une déambulation littéraire au rythme de textes d’écrivains lus par les comédiens du Théâtre de Lorient. Le parc est en accès libre toute l’année.

Où dormir :

Kerguéhennec – Parc de sculptures

4. Les Ribin’ de l’Imaginaire

Côte des Légendes, accessible toute l’année

Près de Morlaix, sur la Côte des Légendes, rochers, fontaines ou arbre creux ont fait naître des récits fabuleux, transmis de génération en génération. Ils dessinent une géographie singulière dont témoignent aujourd’hui d’étonnantes œuvres d’art. En arpentant les circuits de randonnée de la Côte des Légendes, ouvrez l’œil et laissez parler votre imaginaire. Avez-vous repéré à la pointe de Pontusval l’énorme œuf de dragon, sa cinquantaine de facettes en bois brûlé et son intérieur tout doré, où se reposer avec vue imprenable sur le phare ? Et sur l’île aux vaches à Kerlouan, en longeant le GR® 34, à quoi font allusion ces gros rochers noirs et blancs sur lesquels il fait bon s’étendre ? Au Folgoët, vous aurez le chant du vent pour guide. Il vous mènera jusqu’à un surprenant assemblage de tiges esquissant le creux d’un arbre. Il fait écho à la silhouette de la basilique Notre-Dame, joyau de l’architecture gothique. Des petits chemins de traverse (les ribin’ en breton) à suivre l’esprit léger et plein de rêves !

Où dormir :

Les Ribin’ de l’Imaginaire


5. Jardin de sculptures du musée Manoli

La Richardais, ouvert toute l’année

A deux pas des bords de Rance, une partie de l’œuvre du sculpteur Manoli se déploie dans le cadre d’un jardin délicieusement fleuri jouxtant le musée. Accroché à une branche, un trapéziste s’élance tout en grâce et légèreté. Un peu plus loin, les chevaux de Poséidon caracolent groupés, tandis que de silencieuses chouettes voisinent avec un placide mouton à la toison stylisée en hélices. Maître du feu, l’artiste privilégie le métal, fait naître des irisations, joue du modelé de la surface. Avec la flamme, il fait fondre le granit et lui confère une profondeur insolite. Le jardin se visite librement avec un livret ou un audioguide ; les enfants se muniront du carnet aventure. En été, des ateliers pédagogiques sont prévus pour les plus jeunes.

Où dormir :

Musée Manoli


6. Parc de sculptures du Château des Pères

Piré-Chancé, ouvert toute l’année

Au Château des Pères, près de Rennes, la création est reine et le parc des sculptures en est l’un des emblèmes. Sur les 31 hectares du domaine, des œuvres souvent figuratives, parfois abstraites habitent les pelouses, les sous-bois, les pièces d’eau… Une plongeuse toute de métal patiné s’élance au-dessus de l’étang. Un peu plus loin, David et Goliath, corps monumentaux aux teintes de terre, introduisent une note barbare dans le cadre bucolique du verger. Lieu de vie et de culture ouvert à tous, le parc accueille une collection comptant plusieurs dizaines de créations, d’artistes de renommée nationale et internationale. A découvrir au fil des saisons, avant ou après une pause gourmande dans le restaurant du château.

Où dormir :

Parc de sculptures du Château des Pères


7. Jardin des Arts

Châteaubourg, de mai à septembre 2023

Chaque année depuis 20 ans, le parc d’Ar Milin, somptueux écrin de verdure, se transforme en galerie à ciel ouvert peuplée d’imposantes sculptures. Sinueuses ou rigides, organiques ou abstraites mais toujours monumentales et singulières, les œuvres réunies dans les jardins et au cœur de la ville initient un dialogue inattendu entre nature et culture. Autant d’artistes, autant d’univers, de manières virtuoses de traiter la matière, le mouvement, l’équilibre. Bois, métal, terre, textile, végétal : les matériaux les plus divers se transforment au gré de l’inspiration des artistes en totems, cocons, assemblages… toujours en symbiose avec l’espace environnant. Ici, l’œuvre se veut avant tout architecturale et plastique ; là, méditation philosophique ou poétique. Une déambulation empreinte d’émotions où l’imagination est reine !

Où dormir :

Jardin des Arts

Vous aimerez aussi

Site officiel du tourisme en Bretagne