Cinq sites historiques reconvertis en spots trendy

Nouveaux lieux de culture et de vie

Nouveau look pour nouvelle vie. Ici, pas question d’émission télé : anciens chantiers navals, hôpitaux ou prison, voici les candidats à la transformation. Avec peps et énergie, ils ont repris vie pour se transformer en (tiers) lieux atypiques, novateurs, culturels et tendance. Poussez leurs portes et découvrez comment le patrimoine breton se réinvente sans cesse. En cinq leçons, démonstration !

En un coup d'œil

1. Brassage d’activités aux Ateliers des Capucins

Brest (29)

Autrefois couvent, puis haut-lieu de la construction navale, les Ateliers des Capucins s’affichent comme une véritable « melting place » à Brest. Au cœur du quartier de Recouvrance, on y croise skaters, artistes, startuppers, familles en poussette… Ici, vous pouvez flâner dans un concept store, vous faire une toile, brasser votre propre bière, grimper au plus grand mur d’escalade de l’ouest… Un petit creux ? Posez-vous dans un food court et profitez de points de vue magnifiques sur la ville et la rade. Au rez-de-chaussée, certaines machines sont restées en place, témoins du passé indus’ du site. On n’hésite surtout pas à pousser la porte de 70.8 by Océanopolis, la galerie des innovations maritimes nichée derrière le majestueux Canot de l’Empereur. Emerveillement assuré !

Ateliers des Capucins

Où dormir : Le Vauban


2. De la manufacture à l’écrin de culture

Morlaix (29)

C’est un endroit joyeux, multi-facettes et ouvert toute l’année : vive le SEW, nouveau lieu culturel rassembleur, posé sur le port de Morlaix ! Ce qu’on y trouve ? Une salle de spectacles, 3 salles de cinéma toutes jolies, une vaste cour où refaire le monde, un bar-restaurant, une librairie… Un peu moins de 3 siècles après sa création, l’ancienne Manufacture de Tabac, emblématique de cette ville d’art et d’histoire du nord Finistère, s’est métamorphosée. Dans ses bâtiments classés, les arts de la scène déploient leurs ailes ; on se fait un concert, un ciné, un festival, un petit thé… Du bonheur collectif à partager !

Le SEW

Où dormir : La Maison des Vignes


3. Escalade et bistronomie à l’Hôtel-Dieu

Rennes (35)

Passez les grilles de l’Hôtel-Dieu, dans le centre historique de Rennes, et découvrez « the place to be » de la capitale bretonne ! L’ancienne maternité, placée au cœur d’un projet de reconversion urbaine, est devenue un tiers-lieu populaire et atypique. Deux enseignes, The Roof Rennes et le bistro Origines, se partagent le spot et y mêlent activités sportives, culturelles et gourmandes. Initiez-vous à l’escalade en bloc, au yoga, à la slackline. Mangez bon, local et de saison, autour de l’ancien cloître. Vous pouvez aussi profiter des lieux et d’un petit concert, tout simplement, en sirotant une bière brassée dans l’ancien bloc opératoire. Autre tiers-lieu rennais à ne pas manquer : les Ateliers du Vent, sur le site de l’ancienne usine Amora. Expo, scène ouverte, cuisine de marché… il s’y passe toujours quelque chose !

The Roof     Les Ateliers du vent

Où dormir : Castel Jolly


4. Un centre d’art photographique dans une ancienne prison

Guingamp (22)

Elle aura accueilli des détenus pendant plus d’un siècle. Aujourd’hui, c’est une plongée dans l’art de la photo qui vous attend entre les quatre murs de la Prison de Guingamp. Le centre d’art Gwin Zegal a investi l’une des cours centrales autour desquelles étaient autrefois disposées les cellules. Avant-gardiste à l’époque, cette prison bretonne est la seule en Europe à présenter cette architecture de type pennsylvanien. Parcourez l’exposition du moment, en autonomie ou à la faveur d’une visite guidée. Echangez avec les artistes en résidence, expérimentez la photo sous toutes ses facettes lors d’ateliers autour des images truquées, animées, du noir et blanc… Qui sait, cet ancien lieu d’enfermement vous ouvrira peut-être à une nouvelle passion !

Centre d’art Gwin Zegal

Où dormir : La Demeure


5. Un Garage de créatifs

Saint-Nazaire (44)

Comme son nom l’indique, le Garage est, à deux pas des halles centrales de Saint-Nazaire, un ancien… garage automobile. La famille Pinault y a vendu la fameuse SIMCA pendant près de trente ans. Aujourd’hui les « garagistes » sont modélistes, disquaires, photographes, webdesigners… Une dizaine de créatifs occupent les 550 m² de ce bâtiment devenu pôle culturel, artistique, innovant. Un espace certes privé, mais ouvert au grand public. N’hésitez pas à en pousser la porte et découvrez les résidents à l’œuvre au sein de leur boutique, atelier ou bureau. La halle centrale accueille des événements variés : salon du vinyle, braderie de créateurs locaux, exposition, happening, apéros zéro déchet, librairie du dimanche… Consultez le programme en ligne !

Le Garage

Où dormir : La Compagnie des Cinq Mondes

Vous aimerez aussi

Site officiel du tourisme en Bretagne