© Giorgio de Chirico - Piazza d'Italia, fin des années 40 - Pays-Bas, collection J.M.A Koster | Photo - Peter Cox

Les expos du moment en Bretagne

Un grand shot de culture

Musées, galeries, centres d’art… les expositions fleurissent aux quatre coins de la Bretagne. Une palette d’émotions et de sensations tout en contraste, un voyage dans l’imaginaire d’artistes inspirés. Un grand shot de culture pour s’extasier, s’étonner, s’amuser !

En un coup d'œil

Willy Ronis – Se retrouver

Musée de Pont-Aven, du 4 février au 28 mai 2023

Étreinte pudique au cœur d’une foule, promeneurs du dimanche savourant la douceur d’une sieste au soleil, amoureux enlacés au pied de la tour Eiffel… voici, en quelques clichés, un émouvant concentré du regard tendre et affuté de Willy Ronis. Photographe humaniste à l’instar d’un Robert Doisneau ou d’une Sabine Weiss, il a l’art de saisir l’émotion de l’instant, de capter la musicalité d’une scène. Notez comment il met sa science du cadrage et la rigueur de sa technique au service de micro-récits transcendés par le noir et blanc. Alternant travaux spontanés et reportages conçus pour un commanditaire, il a une prédilection pour les scènes de groupe. Ses vues de manifestations du 1er mai, grèves, défilés mais aussi scènes de bistrot, de bals ou de fêtes foraines racontent une société en recherche de fraternité, assoiffée de liberté après les affres de la guerre. Des retrouvailles privilégiées avec une œuvre généreuse qui embrasse tout le 20e siècle et sait donner à chaque moment, une saveur d’éternité.

Willy Ronis

Où dormir : Les cabanes de la Carri’air à Pont-Aven


Tout le poids d’une île – Collectionner l’art cubain

Musée des Beaux-arts, Rennes – du 26 novembre 2022 au 2 avril 2023

Pour vous Cuba c’est salsa, rhum, révolution ? Découvrez, au musée des Beaux-arts de Rennes, une rare collection privée d’œuvres d’art cubain témoignant du rôle majeur de l’île sur la scène culturelle contemporaine. Réunies par le Rennais et hispanophile François Vallée, 250 peintures, sculptures, vidéos, photographies, des années 1960 à nos jours sont exposées pour la première fois. Acquises au gré de rencontres, coups de cœur ou partis pris personnels, elles offrent un témoignage unique sur un art profond, singulier, miroir d’une période complexe. Vous y croiserez des artistes, îliens ou exilés, marqués par la censure, le poids de l’histoire, les mythes révolutionnaires, la nostalgie d’un Cuba rêvé. Mais aussi inspirés par la sensualité des corps, une générosité exubérante, un goût pour le récit. Deux fresques et une installation, créations éphémères complètent cet ensemble, le temps de l’exposition. Un voyage passionnant et inédit !

Tout le poids d’une île

Où dormir : Hôtel Lanjuinais à Rennes

Les arpenteurs de rêve

Quimper, musée des Beaux-arts du 15 décembre 2022 au 13 mars 2023

Quand le dessin se fait songe, vision, mystère, musique… cela donne « Les arpenteurs de rêve ». Une invitation à vagabonder dans l’imaginaire d’artistes inspirés. Et l’occasion de découvrir une partie des collections cachées du musée d’Orsay, ces œuvres trop fragiles pour rester longtemps exposées à la lumière. Au fil de carnets de croquis, de projets d’illustrations, de belles feuilles, vous rencontrerez des figures endormies, des créatures hybrides, des paysages oniriques… Sanguine, pastel, fusain, graphite, encre gouache et aquarelle esquissent les contours de mondes intérieurs : femmes fatales de Gustave Moreau, chimères d’Odilon Redon, jardins merveilleux de Dulac. Et font la part belle à l’illustration, révélant et prolongeant les textes de Zola, Flaubert ou Gide. Micro-sieste, visite-atelier ou slow-visite entre conscience et rêve invitent à lâcher-prise ou à révéler vos talents. Alors, place à l’inattendu, à l’étrange, au merveilleux !

Les arpenteurs de rêve

Où dormir : Gîte Tregont Mab à Quimper

Le voyage en train

Nantes, Musée des arts, du 21 octobre 2022 au 5 février 2023

Irruption d’une machine dans le paysage, vitesse, mouvement… au 19e siècle, il n’y a pas que les vaches à être subjuguées par le train ! Au musée des Arts de Nantes, découvrez comment de Van Gogh à Hodler, de Monet à Arman les artistes s’emparent de la révolution de la perception du temps et de l’espace qu’il engendre. Symbole de la contraction du monde par la vitesse, le train fait espérer une société plus fraternelle, plus égalitaire. Avec lui le paysage change. De fixe, il devient mouvant. On n’en capte plus que des fragments. Une impression fugitive de la lumière sur la rétine. Rails, pont, vapeur, signaux, horloges, gares, télégraphe… s’imposent comme de nouveaux motifs. Sonnerie, feu rouge ou vert, barre sur un disque coloré… le tableau se met au service d’un nouveau langage, celui du signe. De l’attente sur le quai de gare, à l’inaction forcée du wagon, s’expérimente un nouveau rapport à la durée. Envie de tester ? Montez dans le wagon imaginaire, un espace ludique et créatif. Totalement accro ? Ne manquez pas « Derrière l’horizon », l’installation de Corentin Leber. Un voyage fascinant aux premières heures du rail !

Le voyage en train

Où dormir : Hôtel Amiral à Nantes

Vous aimerez aussi

Site officiel du tourisme en Bretagne
Fermer