© Arteos, Paris - Adagp, Paris, 2019
Les expositions du moment en Bretagne Osez la culture

Les expositions du moment en Bretagne

Bonne nouvelle, les musées rouvrent avec une belle programmation d’expos pour l’été. Gaité et fantaisie chez Dufy, évocation d’une épopée pour le trophée Jules Verne, audace des couleurs et ligne libre chez Corneille… C’est une palette d’émotions et de sensations toute en contraste qui vous attend. Alors, dynamisez votre été, osez la culture !

Raoul Dufy - La Fée électricité (détail) Raoul Dufy - La Fée électricité (détail) Raoul Dufy - La Fée électricité (détail) © B.Schoonbroodt - Adgap Paris, 2019

Exposition Enki Bilal

Landerneau, FHEL, du 18 juillet 2020 au 4 janvier 2021

Bande dessinée, peinture, scénographie, mise en scène…c’est à la découverte de toutes les facettes de l’œuvre si personnelle et singulière d’Enki Bilal que vous convie le FHEL jusqu’à la fin de l’année. Identifiable entre toutes, la patte de l’artiste d’origine yougoslave c’est d’abord un dessin précis, fouillé et un sens aigu de la composition. En leitmotiv, la couleur bleue qui renforce l’étrangeté des scènes. Au fil des salles, vous retrouverez tous ses grands sujets de prédilection : l’humain, le cosmos, la machine, l’étrange, la métamorphose. L’animal qu’il soit chat, poisson, lézard, pingouin… joue un rôle métaphorique. La ville est omniprésente. Observateur pessimiste et engagé, il traque la violence, la guerre, les attentats et inscrit son récit dans un cadre géopolitique. Sa peinture sensuelle de l’intime offre un bref répit, une respiration dans un océan de drames. Une plongée fascinante dans un univers entre réalisme et fantastique, miroir des grandes questions de notre temps.

FHEL


Parrathon, une rétrospective de Martin Parr

Rennes, FRAC et Jardins du Thabor, jusqu’au 24 janvier 2021

Une invitation à plonger dans un « monde à Parr » ! Voyageur infatigable au regard tour à tour tendre et acéré, Martin Parr est inclassable. « Photographe-sociologue », il traque les particularismes culturels, les codes sociaux, la consommation de masse. Au travers des 14 séries et plusieurs centaines de photographies exposées, vous pourrez relever la singularité de ses choix, ce qui fait la « touche Parr » : motifs étranges, couleurs dissonantes, angles de vue surprenants. Sous son objectif, les scènes les plus ordinaires se transforment en petits bijoux décalés, chefs d’œuvre d’ironie et de dérision. Véritable conteur en images, il raconte les classes sociales, de l’ouvrier à la jet-set internationale, les effets de la météo, les couples qui s’ennuient, le tourisme de masse, la danse comme mode universel d’expression ou encore la vogue du selfie. Kitch, cocasse parfois cruel et souvent émouvant !

Parrathon, une rétrospective de Martin Parr

 


Raoul Dufy, les années folles

Quimper, Musée des Beaux-arts, du 22 mai au 7 septembre 2020

Peintre, dessinateur, céramiste, créateur de tissus, décorateur… c’est à la découverte d’un Raoul Dufy à l’œuvre protéiforme que vous convie le musée des Beaux-arts de Quimper. Une opportunité de découvrir un artiste abolissant les frontières entre art majeur et art mineur, chantre de la fantaisie et du plaisir de vivre. Parmi les 300 œuvres présentées, issues d’une collection particulière, vous retrouverez bien sûr peintures et dessins exaltant la mer, les régates, la musique et les fêtes pavoisées. Mais vous partirez surtout à la découverte d’un Dufy plus inattendu, celui qui collabora une quinzaine d’années avec une grande maison de soieries lyonnaise et créa plus d’un millier de motifs originaux. Un bestiaire poétique mêlant oiseaux, papillons, éléphant mais aussi fleurs en bouquets, semis, jetés, mêlés de tons purs et d’arabesques qui habilla les créations des plus grands couturiers pour le bonheur des élégantes. Un rendez-vous tout de hardiesse et de fantaisie qui vous mettra le sourire aux lèvres !

Musée des Beaux-arts de Quimper


Trophée Jules Verne, l’extraordinaire record

Brest, musée de la Marine, de début juin 2020 au 31 mars 2021

Donnant corps à leur rêve d’enfant, des marins lancent, au début des années 90, le pari fou d’un tour du monde à la voile en moins de 80 jours, d’est en ouest, sans escale et sans assistance. Ce sera le trophée « Jules Verne » en hommage à son héros, Phileas Fogg. Alors que 2019 marque le 500e anniversaire de la première circumnavigation à la voile réalisée par Magellan, le musée de la Marine vous propose de partir sur les traces de ces navigateurs de l’extrême. Maquettes de bateaux, manuscrit d’origine, planisphère géant, dessins, tenues de marins, objets de la vie à bord… vous immergent dans les coulisses de cette incroyable aventure. Porté par la figure du héros, un parcours en 8 escales vous conduit du roman de Jules Verne, en passant par le rappel de 5 siècles de circumnavigation, à la genèse puis la réalisation de ce qui est un défi imaginé par des marins pour des marins. Vous saurez tout de la conception et la préparation de ces multicoques d’exception, appréhenderez la vie à bord, revivrez les 27 tentatives, les 9 victoires et les records… Une traversée haletante, exaltante, impressionnante aux côtés d’aventuriers de génie !

Musée de la Marine


Corneille, un COBRA dans le sillage de Gauguin

Pont-Aven, Musée de Pont-Aven, du 9 juin au 20 septembre 2020

Au travers des 70 peintures, dessins, sculptures et céramiques exposées, ce sont 50 années de création d’un artiste novateur et voyageur qui s’offrent à vous. Un parcours chronologique permet d’appréhender le cheminement de l’artiste depuis le scandale fondateur de Cobra dans les années 50 jusqu’au renouveau de la figuration en passant par le paysagisme abstrait. Influencée par Gauguin, Miro, Klee, la poésie surréaliste mais aussi par les dessins d’enfants ou les arts populaires, son œuvre se distingue par l’emploi de couleurs vives, pures et expressives. Son style spontané, sa ligne libre font naître des créatures fantastiques et tout un monde imaginaire empreint de poésie. Le désert et sa lumière éclatante lui inspireront une période tournée vers un « paysagisme abstrait » marqué par des jeux complexes de couleurs et de lignes en entrelacs où dominent les teintes ocres. Chantre de la figuration libre à partir des années 60, il célèbrera les femmes, les oiseaux, les serpents, les fleurs et le soleil. Un hymne à la joie de vivre et de peindre !

Musée de Pont-Aven


Mathurin Méheut en toutes lettres

Lamballe, du 13 juin au 31 décembre 2020

50 ans, ce sera l’âge du musée Méheut en 2022. En avant-première de ce 50ème anniversaire, la pittoresque maison à pan de bois, dite du Bourreau, actuel siège des collections, expose un attachant florilège des œuvres de l’artiste. Sujets naturalistes, animaliers, exotiques, historiques, ethnographiques, religieux… se découvrent dans un parcours en forme d’abécédaire, au gré des 26 lettres de l’alphabet. De A comme Atelier à Z comme Zoo, vous retrouverez tout l’univers de cet infatigable curieux, son sens inné du dessin, son amour pour la céramique, sa maîtrise des grands ensembles décoratifs. Un rappel des moments clés de l’histoire du musée, une présentation du bâtiment futur cadre des collections et une évocation de la monumentale tapisserie de la Mer qui en sera le fleuron complètent cette passionnante rétrospective.

Musée Mathurin Méheut


Keraluc, une faïencerie au service des artistes

Quimper, Musée de la faïence, jusqu’au 26 septembre 2020

Avec l’ouverture de la faïencerie d’art Keraluc, un vent de modernité souffle sur la céramique à Quimper dès le début des années 50. Victor Lucas son fondateur, ancien de la manufacture Henriot, ami de Mathurin Méheut donne carte blanche aux jeunes talents bretons. Observez comment, au travers de pièces uniques – chemins de croix, urnes, bas-reliefs, plats, plateaux de table, jeux d’échecs… – ceux-ci jouent sur le mat et le brillant, la subtilité des glaçures, les contrastes de couleurs, l’originalité des sujets. Admirez la manière dont Yvain, Toulhoat, Le Corre, René Quéré… jouent l’humour, la stylisation du dessin ou les aplats de couleurs, rajeunissant les thèmes de toujours : la vie quotidienne, les bateaux au port, les chapelles ou la faune. Mais c’est sans doute Xavier Krebs qui tire le parti le plus singulier des spécificités du matériau. Dans ses compositions abstraites, raffinées et complexes, seuls comptent la densité du trait, les effets de matière, la richesse et la luminosité des émaux colorés… Du grand art !

Musée de la faïence

 

Vivez un été d’art contemporain en Bretagne !

50 lieux, 50 expos : galeries, centres d’art, jardins, chapelles… accueillent cet été les œuvres d’artistes contemporains. L’occasion de partir à la découverte de nouveaux talents bien d’aujourd’hui !

Télécharger l’agenda

Vous aimerez aussi

Site officiel du tourisme en Bretagne
Nos suggestions