Vivian Maier - New York, 1954Vivian Maier - New York, 1954
©Vivian Maier - New York, 1954

Les expos du moment en Bretagne

Un grand shot de culture

Musées, galeries, centres d’art… les expositions fleurissent aux quatre coins de la Bretagne. Une palette d’émotions et de sensations tout en contraste, un voyage dans l’imaginaire d’artistes inspirés. Un grand shot de culture pour s’extasier, s’étonner, s’amuser !

En un coup d'œil

1. Café, plaisir au goût d’amertume

Port-Louis, musée de la Compagnie des Indes, du 30 avril au 15 décembre 2022

Pour vous, un repas sans la petite dose d’amertume d’un café bien frappé, relève de l’impensable ? Rendez-vous au musée de la Compagnie des Indes à Port-Louis. Vous y apprendrez que l’engouement des Européens, à la fin du 17e siècle, pour cette boisson inventée par l’actuel Yémen, pousse la Compagnie des Indes à développer la culture des baies sur l’île Bourbon (actuelle île de la Réunion) ? Séchage des grains, décorticage, vannage, criblage, triage et mise en sac… le traitement du café réclame une importante main d’œuvre. La compagnie vend alors des captifs aux colons. Une page douloureuse de l’histoire de la Réunion révélée par l’exposition. Vous y découvrirez aussi l’extraordinaire collection d’ustensiles créés pour accompagner les différentes étapes de préparation et de dégustation du subtil breuvage. Brûloirs pour chauffer le grain, moulins pour le réduire en poudre, fontaines, verseuses et tasses pour le consommer. Ces dernières en porcelaine de Chine ou du Japon qui en détenaient alors le monopole. Quand raffinement rime avec exploitation, tout le tragique paradoxe de ce plaisir au goût d’amertume !

Café, plaisir au goût d’amertume

Où dormir : Hôtel La Citadelle, Port-Louis


2. Celtique ?

Rennes, musée de Bretagne, du 18 mars au 4 décembre 2022

Du Moyen-âge au 20ème siècle, l’identité de la Bretagne s’est en partie construite sur l’idée d’un héritage celtique. Réalité historique, récit mythique, concept marketing ? Mais qui sont les Celtes, cette civilisation de l’âge du fer née au 1er millénaire avant notre ère ? Y a-t-il une filiation entre cette lointaine culture et la Bretagne d’aujourd’hui ? Triskell, druides, musique, forêts légendaires… ne sont-ils pas avant tout les éléments d’un récit en partie imaginaire, un héritage créé de toutes pièces ? Immergez-vous dans cette exposition foisonnante, ingénieusement interactive et faites-vous votre propre idée. Testez votre celt’attitude, repérez ce qui relève de l’identité celte dans les objets, pièces de monnaie, œuvres d’art exposés. Observez la survivance de ce riche vocabulaire artistique et décoratif dans la culture populaire contemporaine, de la boite de biscuit à la pratique du tatouage.  Et quelle parenté avec les bustes sculptés de Trémuson, présentés pour la première fois ? Toujours mordu ? Ne perdez pas une miette des rencontres, concerts, spectacles, projections… Alors celte ou pas celte ?

Celtique ?

Où dormir : Le Saison à  Saint-Grégoire

Vivian Maier

Quimper et Pont-Aven, du 4 février au 29 mai 2022

Il y a une légende Vivian Maier. Celle d’une artiste restée toute sa vie dans l’anonymat, dont la découverte fortuite de l’œuvre photographique, en 2007, va révéler au monde l’ampleur du talent. Grâce à la double exposition partagée entre Pont-Aven et Quimper et ses 250 clichés, partez sur les traces de cette observatrice infatigable reconnue aujourd’hui comme une grande de la « Street-art-photography » à l’égal de Diane Arbus ou Robert Frank.

3. Vivian Maier e(s)t son double

Musée de Pont-Aven

La femme vous intrigue ? Poussez la porte du musée de Pont-Aven. Sa biographie est mince : née à New-York en 1926 d’un père austro-hongrois et d’une mère française, Vivian Maier y devient gouvernante d’enfants à l’âge de 25 ans. C’est ailleurs, dans sa pratique obsessionnelle de la photographie qu’il faut creuser. Et dans sa longue série d’autoportraits dont six inédits. Elle y traque son ombre, l’étire, l’allonge, la confronte au paysage environnant. Joue à cache-cache avec son reflet au détour d’un miroir, d’une vitre baissée ou d’un rétroviseur. Livre de son corps des fragments, ici un buste, une tête, là un œil, un morceau d’ombre. Se révèle et se dérobe. Avec une science aigue du choix des angles, du cadrage, de la lumière… Est-ce une manière d’affirmer son identité, celle d’une femme rendue invisible par son statut social ? Ou au contraire de se cacher pour empêcher que l’on découvre son moi profond ? A vous de juger !

Vivian Maier e(s)t son double

Où dormir : La passerelle de Pont-Aven

4. New-York/Chicago

Musée des Beaux-arts de Quimper

A Quimper, découvrez-la en témoin inlassable de l’espace urbain. Sous l’objectif de son Rolleiflex, la rue prend vie, en noir et blanc. Observez comme elle capte les plus infimes variations de ce spectacle en perpétuel mouvement. Humeur des passants, mimiques, regards, accoutrements… rien ne lui échappe. Avec une prédilection pour les quartiers ouvriers, le récit d’un monde dur et parfois tendre, en marge du rêve américain. Chez elle, tout est sujet à prise de vue. Et à créativité ! Les architectures se dévoilent à la limite de l’abstraction, les portraits hypnotisent par la puissance des plans rapprochés et l’expressivité des regards. Si elle expérimente la couleur, son utilisation en est libre, ludique, singulière. Avec une caméra, elle zoome, se concentre sur une attitude, un détail. Sans attendre partez à la rencontre de celle qui fut dans l’ombre, une artiste accomplie et une femme libre !

New-York/Chicago

Où dormir : Le cocon quimpérois

5. Barzaz Breiz, le chant de la Bretagne

Quimper, Musée départemental breton, du 28 janvier au 31 décembre 2022

Chant d’amour à une Bretagne idéalisée, le Barzaz Breiz est un monument littéraire où l’histoire se fond avec la légende. Vous y croiserez dans un parcours sonore et visuel mêlant écrits, musique et peinture, les figures du druide, du barde, du Roi Arthur et de Merlin l’enchanteur. Vous applaudirez les exploits de fiers rois de Bretagne ou de rebelles au pouvoir central et sourirez des subtilités d’une demande en mariage. Tout à la fois encensé et controversé, cet ouvrage publié au début du 19e siècle par Théodore de la Villemarqué, s’inscrit dans un vaste mouvement européen d’intérêt pour les traditions populaires. Comme les frères Grimm en Allemagne, l’auteur collecte et retravaille des chants traditionnels transmis oralement de génération en génération. A l’image des Seiz Breur, d’Alan Stivell ou de Gilles Servat qui s’en sont inspiré, laissez-vous envoûter par ces mélopées où se révèle l’âme profonde de la Bretagne.

Barzaz Breiz

Où dormir : Hôtel & Spa Ginkgo


6. Madeleine de Sinéty

Rennes, Musée de Bretagne, du 22 octobre 2021 au 28 août 2022

Lorsqu’au cœur des années 1970 Madeleine de Sinéty débarque à Poiley à une soixantaine de kilomètres au nord de Rennes, elle tombe sous le charme de ce bourg enroulé autour de son clocher en granit et planté au sommet d’une colline basse. Elle s’y installe, se lie d’amitié avec des habitants et les photographie inlassablement. Avec elle, vous suivrez le rythme des saisons : charruage au printemps, foin et traite l’été, ramassage à l’automne des fagots qui flamberont dans les grandes cheminées en pierre. Vous entrerez chez le boucher, le boulanger, la couturière, au café. Au fil de clichés aux couleurs subtilement passées, vous suivrez ces événements qui ponctuent et soudent la vie d’un village, des baptêmes aux premières communions, des mariages aux enterrements. Des images tendres d’une vie simple, liée à la terre et à la nature, à la fois rude et joyeuse. Un monde aujourd’hui disparu !

Madeleine de Sinéty

Où dormir : le Magic Hall

Vous aimerez aussi

Site officiel du tourisme en Bretagne
Nos suggestions