© FHEL, 2020
Les expositions du moment en Bretagne Osez la culture

Les expositions du moment en Bretagne

Dessin fouillé et sens aigu de la composition pour Enki Bilal, évocation d’une épopée pour le trophée Jules Verne, ironie, tendresse et dérision chez Martin Parr… C’est à l’exploration d’une palette d’émotions et de sensations toute en contraste que vous convient les musées de Bretagne. Alors, dynamisez votre hiver, osez la culture !

Jean Cocteau - Orphée à la lyreJean Cocteau - Orphée à la lyreJean Cocteau - Orphée à la lyre© Jean Cocteau

Hypnose

Nantes, Musée des Beaux-arts, du 16 octobre 2020 au 31 janvier 2021

A la croisée de l’histoire des sciences et des arts, cette exposition vous invite à explorer le champ de l’hypnose, cet état modifié de la conscience entre veille et sommeil. Peintures, gravures, photographies, vidéos, extraits de films restituent l’interprétation qu’en donne les artistes. Les Romantiques se passionnent pour le somnambulisme. Egon Schiele, Rodin, Mucha reproduisent les contorsions des corps marqués par l’hystérie. Les surréalistes se livrent à des séances d’hypnose collective où les jeux d’écriture automatique dévoilent la vie convulsive et créative de l’inconscient. L’art cinétique joue sur une approche sensitive avec effets moirés, spirales, stroboscopes… Sans oublier l’installation immersive de Tony Oursler dans la chapelle de l’Oratoire. Une fascinante plongée dans les abysses de l’inconscient !

Musée des Beaux-arts de Nantes


L’amour fou ? Intimité et création (1910-1940)

Quimper, musée des Beaux-arts – du 15 octobre 2020 au 25 janvier 2021

L’amour est-il source de créativité dans un couple d’artistes ? Muse ou alter ego, comment se vit une relation où fusionnent l’intime et la création ? Soulevez un coin du voile en plongeant dans l’histoire de dix couples mythiques au cœur du Paris bohème de l’entre-deux-guerres. Entre passion, émulation, transmission, abnégation, émancipation… lequel de ces duos vous émouvra le plus ? Elsa et Aragon, Nusch et Eluard, Bella et Chagall s’inspireront jusqu’à la mort. De la rencontre entre Kiki et Man Ray, Youki et Fujita, Jean Marais et Cocteau naîtront des œuvres essentielles, le temps d’une passion. Pour Rodin et Camille Claudel comme pour Picasso et Dora Maar, le couple semble à la fois un moteur et un écueil. Dans le choc des talents et des égos, l’un des deux s’est perdu. A rebours, les écrivains Henry Miller et Anaïs Nin mêlent avec bonheur, sensualité et émulation créative. Une passionnante incursion dans le vécu d’artistes entre psychologie, art et sociologie !

Musée des Beaux-arts de Quimper


Enki Bilal

Landerneau, FHEL, du 18 juillet 2020 au 4 janvier 2021

Bande dessinée, peinture, scénographie, mise en scène…c’est à la découverte de toutes les facettes de l’œuvre si personnelle et singulière d’Enki Bilal que vous convie le FHEL jusqu’à la fin de l’année. Identifiable entre toutes, la patte de l’artiste d’origine yougoslave c’est d’abord un dessin précis, fouillé et un sens aigu de la composition. En leitmotiv, la couleur bleue qui renforce l’étrangeté des scènes. Au fil des salles, vous retrouverez tous ses grands sujets de prédilection : l’humain, le cosmos, la machine, l’étrange, la métamorphose. L’animal qu’il soit chat, poisson, lézard, pingouin… joue un rôle métaphorique. La ville est omniprésente. Observateur pessimiste et engagé, il traque la violence, la guerre, les attentats et inscrit son récit dans un cadre géopolitique. Sa peinture sensuelle de l’intime offre un bref répit, une respiration dans un océan de drames. Une plongée fascinante dans un univers entre réalisme et fantastique, miroir des grandes questions de notre temps.

FHEL


Parrathon, une rétrospective de Martin Parr

Rennes, FRAC et Jardins du Thabor, jusqu’au 24 janvier 2021

Une invitation à plonger dans un « monde à Parr » ! Voyageur infatigable au regard tour à tour tendre et acéré, Martin Parr est inclassable. « Photographe-sociologue », il traque les particularismes culturels, les codes sociaux, la consommation de masse. Au travers des 14 séries et plusieurs centaines de photographies exposées, vous pourrez relever la singularité de ses choix, ce qui fait la « touche Parr » : motifs étranges, couleurs dissonantes, angles de vue surprenants. Sous son objectif, les scènes les plus ordinaires se transforment en petits bijoux décalés, chefs d’œuvre d’ironie et de dérision. Véritable conteur en images, il raconte les classes sociales, de l’ouvrier à la jet-set internationale, les effets de la météo, les couples qui s’ennuient, le tourisme de masse, la danse comme mode universel d’expression ou encore la vogue du selfie. Kitch, cocasse parfois cruel et souvent émouvant !

Parrathon, une rétrospective de Martin Parr

 


Trophée Jules Verne, l’extraordinaire record

Brest, musée de la Marine, de début juin 2020 au 31 mars 2021

Donnant corps à leur rêve d’enfant, des marins lancent, au début des années 90, le pari fou d’un tour du monde à la voile en moins de 80 jours, d’est en ouest, sans escale et sans assistance. Ce sera le trophée « Jules Verne » en hommage à son héros, Phileas Fogg. Alors que 2019 marque le 500e anniversaire de la première circumnavigation à la voile réalisée par Magellan, le musée de la Marine vous propose de partir sur les traces de ces navigateurs de l’extrême. Maquettes de bateaux, manuscrit d’origine, planisphère géant, dessins, tenues de marins, objets de la vie à bord… vous immergent dans les coulisses de cette incroyable aventure. Porté par la figure du héros, un parcours en 8 escales vous conduit du roman de Jules Verne, en passant par le rappel de 5 siècles de circumnavigation, à la genèse puis la réalisation de ce qui est un défi imaginé par des marins pour des marins. Vous saurez tout de la conception et la préparation de ces multicoques d’exception, appréhenderez la vie à bord, revivrez les 27 tentatives, les 9 victoires et les records… Une traversée haletante, exaltante, impressionnante aux côtés d’aventuriers de génie !

Musée de la Marine


Mathurin Méheut en toutes lettres

Lamballe, du 13 juin au 31 décembre 2020

50 ans, ce sera l’âge du musée Méheut en 2022. En avant-première de ce 50ème anniversaire, la pittoresque maison à pan de bois, dite du Bourreau, actuel siège des collections, expose un attachant florilège des œuvres de l’artiste. Sujets naturalistes, animaliers, exotiques, historiques, ethnographiques, religieux… se découvrent dans un parcours en forme d’abécédaire, au gré des 26 lettres de l’alphabet. De A comme Atelier à Z comme Zoo, vous retrouverez tout l’univers de cet infatigable curieux, son sens inné du dessin, son amour pour la céramique, sa maîtrise des grands ensembles décoratifs. Un rappel des moments clés de l’histoire du musée, une présentation du bâtiment futur cadre des collections et une évocation de la monumentale tapisserie de la Mer qui en sera le fleuron complètent cette passionnante rétrospective.

Musée Mathurin Méheut

Vous aimerez aussi

Site officiel du tourisme en Bretagne
Nos suggestions