© Tiina Itkonen
En Bretagne, explorez le monde par l'image

Une traversée photographique en Bretagne

En manque d’expos et de culture ? C’est le moment de vous lancer dans Une traversée photographique en Bretagne ! Une trentaine d’expositions y égrène autant de parcours, récits, aventures avec pour fil conducteur la photo. Visions saisissantes du Grand nord, portraits empreints d’humanité, féérie persane… autant de chemins de traverse, d’images semées aux quatre coins du territoire. Des fenêtres ouvertes sur le monde à cueillir en toute liberté !

Plein Nord

La Gacilly, festival de photographie, du 1er juillet au 31 octobre 2021

Des images venues du froid, un festival complètement givré… cet été à La Gacilly, la boussole est rivée sur le nord. De quoi découvrir que la Scandinavie n’a pas que de fantastiques auteurs de polar mais aussi des photographes, talentueux et engagés. Palette de noir et blanc aux infinies nuances ou illusions d’optiques virtuoses, objectif braqué au plus près des visages ou compositions intrigantes, burlesques, poétiques… Chacun(e) a son style, sa patte, sa vision. Les images s’entrechoquent : contrées dévorées par les glaces, lutte quotidienne pour la survie, dégradation d’un environnement aux avant-postes du changement climatique. Mais aussi magie colorée de variations végétales, étrangeté d’un univers à la Tim Burton, tendresse et humanisme de reportages à la veine sociale et intimiste. Et toujours, une conscience écologique aiguë. Entre réalisme et poésie du regard, une ode à la beauté d’un autre monde !

Festival de la Gacilly


Les balades photographiques de Daoulas

Daoulas, jardins de l’abbaye, du 1er avril au 5 décembre 2021

Dans le cadre enchanteur des jardins de l’abbaye de Daoulas, laissez-vous captiver par l’univers poétique et engagé de Babak Kazemi. Fonds sépia, raffinement des couleurs, subtilité de la composition et des associations d’images… entre allégorie, rêve et poésie, l’artiste puise dans le patrimoine littéraire et l’imaginaire de son pays pour raconter la réalité de l’Iran d’aujourd’hui. La fuite de Shirin et Farhad, l’un des plus grands textes de la littérature persane devient sous son objectif une métaphore des migrations forcées, quand l’exil devient la condition pour retrouver l’amour et la liberté. Approche onirique dans « Alice au Pays d’Iran », visages d’hommes et paysages à la limite de l’expressionnisme d’un « rapport pour d’Arcy », présence symbolique de la guerre dans « Le temps du passé continue »… Cinq séries de photographies, autant de récits entre mélancolie et espoir d’un artiste qui s’interroge sur l’avenir de son pays.

Les balades photographiques

Vous aimerez aussi

Site officiel du tourisme en Bretagne
Nos suggestions