© Chilowé - Sophie Gateau
4 micro aventures pour déconnecter en Bretagne 48h en short ensemble, en Bretagne !

4 micro aventures pour déconnecter en Bretagne

Deux, trois jours au grand air breton : Rien de tel pour s’aérer la tête et recharger les batteries. Avec ces 4 petits périples au vert, sautez dans le train, levez le nez du guidon, c’est parti. Dépaysement garanti !

1. Aventure douce dans la vallée de l’Oust

A vélo et en canoë entre l’Ile aux Pies et Questembert

Son nom même est une invitation à déguerpir. Cap sur cette portion du Canal de Nantes à Brest. Au programme : des écluses, du guidon et de la pagaie, une nature sauvage comme on aime, peu d’engagement mais quelques courbatures quand même… On vous emmène ? De la gare de Redon, un coup de vélo de location et c’est parti, direction l’Île Aux Pies, hot spot de la varappe bretonne. Face aux falaises de granit et de schiste qui tombent à pic dans la rivière, c’est à présent dans le biplace que ça se passe. A coups de rames de plus en plus synchros, la rivière s’élargit et prend des airs de bayou louisianais. 3 heures plus tard, encouragés par les hérons et les martins pêcheurs, bienvenue au camping ! Et le lendemain, on ne change pas une équipe qui pagaye – et qui se remet en selle : 40 km à vélo tranquille, vers Questembert.


2. Bivouac en kayak à Groix

Le tour de l’île de Groix, au large de Larmor-Plage

Pas besoin d’être pro pour donner ses premiers coups de pagaie dans l’eau ! Sur le port de Larmor-Plage, le guide Vincent fait sauter tout le monde dans ses jupettes avant de mettre le cap sur Groix, qu’on aperçoit « juste » en face. Après quelques vagues et 1h30 de calme traversée, on y est : pause déjeuner sur la plage des Grands Sables, la plus longue plage convexe d’Europe, aux airs de Seychelles… De retour sur les embarcations, les matelots naviguent sur les flots le long de la côte sauvage, en compagnie de centaines d’oiseaux et des dauphins du large. Bonheur du bivouac et du réveil pour un petit-déjeuner seul au monde, face au soleil qui se lève…Le retour sur l’océan achèverait bien quelques muscles encore en état de fonctionner, mais c’est bizarre, un gigantesque plateau de fruits de mer enfourné plus tard…on n’a plus mal nulle part !

 


3. Découvrir le coasteering dans les Côtes d’Armor

De Saint-Brieuc à Lannion sur un vélo et en canyoning côtier

Le coasteering ? Un mix de nage, d’escalade et de sauts taillé pour la Bretagne. Dérivé du canyoning, pratiqué sur les falaises en bord de mer, c’est un peu la star de cette micro aventure ! Avant de s’y frotter, petite mise en jambes à vélo, le long de la baie de Saint-Brieuc. Vous savez maintenant pourquoi tant de champions cyclistes viennent du coin : ça fait les mollets ! Arrivés aux falaises de Plouha, avec vos guides Pierre-Yves et Gérard, c’est parti pour des sessions de grimpe, des sauts de 2 à 8 mètres dans l’eau, des visites de grottes et même, avec un peu de chance, un tête-à-tête avec un phoque. Les falaises savent récompenser qui les défie : à vous les panoramas de dingue et le petit resto face à la mer. Mais pas question de mollir : en ligne de mire, la vue sur Bréhat, la côte de granit rose… et surtout la glace trois boules sur le port de Paimpol !

4. Descendre la Rance en trail

3 jours de course à pied et kayak entre Dinan et Saint-Malo

Pas besoin de viser l’Ultra Trail du Mont-Blanc pour se faire plaisir ! Courir à pied sur les sentiers bretons, c’est le cocktail idéal pour découvrir de nouveaux coins à la force de ses petites jambes. La preuve avec cette descente d’une portion de la Rance, qui se jette dans la Manche entre Dinard et Saint-Malo. Au programme, 54 km tout compris à travers forêt, halage, jusqu’à l’estuaire. En chemin, tout est là pour recharger les batteries et profiter du meilleur de la Bretagne : plateaux de fruits de mer, galettes, kouign amann, petits bijoux du patrimoine, hospitalité de vos hôtes – et même un tour en kayak pour se rafraîchir et admirer les cabanes sur pilotis des pêcheurs au carrelet. Sur la ligne d’arrivée, d’un côté, Dinard et ses villas de front de mer so chic, de l’autre Saint-Malo et ses remparts mythiques. Si c’est pas du comité d’accueil de compèt, ça !

Vous aimerez aussi

Site officiel du tourisme en Bretagne
Nos suggestions